Tolérance et vigilance

19/09/2017
Tolérance et vigilance

Le corps diplomatique mardi à Lomé

A la veille de deux jours de manifestations organisées par l’opposition et le parti au pouvoir, le gouvernement a rencontré le corps diplomatique et les organisations internationales pour faire le point.

A la manœuvre, les ministres de la Sécurité et de la Fonction publique, respectivement Yark Damehane et Gilbert Bawara.

M. Bawara a rappelé que les manifestations d’opposants étaient une vieille tradition au Togo

‘Chaque fois que les manifestations ont été organisées dans un esprit pacifique, ça s’est toujours bien passé sans aucun incident. En revanche, il y a un problème quand les organisateurs affichent une volonté de susciter des dérapages’, a indiqué Yark Damehane.

Les deux membres du gouvernement ont exprimé leur inquiétude face au déferlement de messages de haine et d’appel à la violence sur les réseaux sociaux. Certains internautes appellent au meurtre et à l’attaque de biens ciblés.

Et évidemment, ceci est inacceptable pour n’importe quel pays démocratique.

Le gouvernement déplore le boycott des députés de l'opposition 

‘Le gouvernement est évidemment attaché à la liberté de manifestation pacifique. Nous avons une loi très ouverte et il suffit d’informer le gouvernement de l’itinéraire,  mais quand il y a des risques, il essaye de mettre en garde les organisateurs et formule des recommandations’, a précisé M. Bawara.

S’agissant du projet de loi relatif aux réformes constitutionnelles, les représentants du gouvernement ont indiqué que tout avait été fait pour avoir un large débat à l’Assemblée entre la majorité et l’opposition.

Malheureusement, les choses se sont passées différemment avec le boycott des élus de l’opposition et dans ces conditions il est probable qu’un référendum sera nécessaire. Ce qui est d’ailleurs clairement fixé par la constitution, a souligné Gilbert Bawara.

Les diplomates ont appelé les autorités à l’ouverture d’un dialogue et à un retour à la paix pour travailler au développement du Togo avec l’aide des partenaires internationaux.

Ils ont appelé tous les acteurs au sens des responsabilités et à la modération afin ne pas compromettre l’avenir à la fois politique et économique.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.