Transhumance : règlementer sans interdire

26/02/2014
Transhumance : règlementer sans interdire

Chaque année, la transhumance donne lieu à des affrontements parfois mortels entre population autochtone et migrants

Lors du conseil des ministres qui s’est déroulé mercredi, le ministre de l’Agriculture a rendu compte de l’atelier sur la transhumance qui s’est tenu il y a une dizaine de jours. Les discussions ont permis de réactualiser la carte de la transhumance avec une définition claire des zones de pâturage, des sites d’accueil et des couloirs empruntés. 

Chaque année, la transhumance donne lieu à des affrontements parfois mortels entre population autochtone et migrants en transit avec leur bétail.

Les autorités togolaises ont rappelé à maintes reprises qu’il n’était pas question d’interdire la pratique, juste de la règlementer afin d’éviter de nouveaux conflits.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !