Transhumance : règlementer sans interdire

26/02/2014
Transhumance : règlementer sans interdire

Chaque année, la transhumance donne lieu à des affrontements parfois mortels entre population autochtone et migrants

Lors du conseil des ministres qui s’est déroulé mercredi, le ministre de l’Agriculture a rendu compte de l’atelier sur la transhumance qui s’est tenu il y a une dizaine de jours. Les discussions ont permis de réactualiser la carte de la transhumance avec une définition claire des zones de pâturage, des sites d’accueil et des couloirs empruntés. 

Chaque année, la transhumance donne lieu à des affrontements parfois mortels entre population autochtone et migrants en transit avec leur bétail.

Les autorités togolaises ont rappelé à maintes reprises qu’il n’était pas question d’interdire la pratique, juste de la règlementer afin d’éviter de nouveaux conflits.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.