Transhumance : règlementer sans interdire

26/02/2014
Transhumance : règlementer sans interdire

Chaque année, la transhumance donne lieu à des affrontements parfois mortels entre population autochtone et migrants

Lors du conseil des ministres qui s’est déroulé mercredi, le ministre de l’Agriculture a rendu compte de l’atelier sur la transhumance qui s’est tenu il y a une dizaine de jours. Les discussions ont permis de réactualiser la carte de la transhumance avec une définition claire des zones de pâturage, des sites d’accueil et des couloirs empruntés. 

Chaque année, la transhumance donne lieu à des affrontements parfois mortels entre population autochtone et migrants en transit avec leur bétail.

Les autorités togolaises ont rappelé à maintes reprises qu’il n’était pas question d’interdire la pratique, juste de la règlementer afin d’éviter de nouveaux conflits.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.