Tropisme

08/05/2016
Tropisme

Amnesty est manifestement mal renseigné

Depuis des décennies, Amnesty International a le Togo dans son collimateur. Si les évolutions démocratiques et les progrès en matière de défense des droits de l’homme sont reconnus par tous, seule l’organisation continue à décrire le pays comme une sombre dictature.

Le dernier rapport rendu public début mai affirme que ‘les autorités n’ont pas respecté les engagements pris devant la communauté internationale depuis cinq ans’. Amnesty accuse les forces de sécurité d’’avoir tué et blessé plusieurs personnes lors de manifestations pacifiques, des journalistes et des défenseurs des droits humains ont été arrêtés, les conditions carcérales ne répondent pas aux normes internationales et l’impunité pour les violations des droits humains a persisté’. 

Et les accusations ne s’arrêtent pas là : ‘Les réunions pacifiques organisées par des partis politiques ou des défenseurs des droits humains sont souvent arbitrairement interdites et dispersées par la police, la gendarmerie ou les forces armées, et leurs organisateurs exposés à des représailles et des arrestations arbitraires’, peut-on lire.

Amnesty accuse les autorités ‘de continuer à restreindre la liberté d’expression et cibler les journalistes (…)’. Une affirmation qui fait sourire quand on connaît la liberté de ton dont jouissent les médias dont la grande majorité est hostile au pouvoir.

Bref, à en croire l’organisation, le Togo serait l’un des pires régimes au monde et parmi les plus répressifs.

Ce rapport tendancieux et incomplet est par nature peu crédible. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.