UFC et Frac boudent les fêtes de l’indépendance

07/04/2010
UFC et Frac boudent les fêtes de l’indépendance

Après avoir boycotté mardi l’ouverture de la session parlementaire, l’UFC poursuit sa logique contestataire en annonçant qu’il ne participerait pas aux festivités marquant le 50e anniversaire de l’indépendance du Togo ; des cérémonies prévues le 27 avril.

Le parti d’opposition entend organiser ses propres réjouissances en marge des manifestations officielles.
« L’UFC et le FRAC s’associent avec tous ceux qui connaissent le sens de cette indépendance », a déclaré Patrick Lawson, le vice-président de l’UFC.

La formation d’opposition conteste la réélection de Faure Gnassingbé assurant que son candidat, Jean-Pierre Fabre, a remporté le scrutin, en dépit du quitus donné par la communauté internationale concernant la validité de l’élection et des résultats.

L’UFC s’est alliée à une coalition, le Frac, regroupant d’anciens hauts responsables du RPT (au pouvoir) comme Agbéyomé Kodjo (ancien Premier ministre du Général Eyadema) et Dahuku Péré (ancien président de l’Assemblée nationale).

Quant à Kofi Yamgnane, également membre du Frac, il semble avoir mis de l’eau dans son vin en reconnaissant implicitement l’élection de Faure Gnassingbé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.