Un an, c’est un peu jeune pour être mature

01/04/2013
Un an, c’est un peu jeune pour être mature

«Le CST est en train de pousser le pouvoir togolais vers sa fin et la fin est proche. Le CST a poussé le camp d’en face à franchir le rubicond. Des gens du pouvoir ont désespérément mis le feu au marché pour faire porter le chapeau au CST ». Ces propos hystériques sont ceux de Zeus Ajavon, à la tête d’un collectif dénommé « Sauvons le Togo » (CST). Un regroupement de petits partis politiques et de micro associations unis dans la détestation du pouvoir.

M. Ajavon s’exprimait lundi à l’occasion du premier anniversaire de la création du CST. Il exige pêle-mêle « la libération sans condition des personnes détenues injustement dans l’affaire des incendies des grands marchés de Kara (…), la publication intégrale du rapport des experts français sur les causes des incendies, l’audit du recensement dans la Zone 1 avant la poursuite des opérations dans la Zone 2, la mise en place d’un Comité préparatoire pour un dialogue franc et structuré dans les prochaines élections ».

Un an d’existence, ce n’est pas encore l’âge de la maturité.

Au centre sur la photo : Zeus Ajavon

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires. 

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.