Un dialogue sincère est le meilleur moyen de sortir de l’impasse

17/07/2012
Un dialogue sincère est le meilleur moyen de sortir de l’impasse

L’Alliance démocratique pour la patrie, un parti d’opposition dirigé par Maurice Dahuku Péré, est ouverte au dialogue. «On ne refuse pas une invitation ; nous sommes prêts à rencontrer le chef de l’Etat, à l’écouter et à lui soumettre nos propositions pour qu’ensemble, nous puissions voir comment organiser des élections apaisées au Togo », a déclaré mardi, Ourna Gnanta (photo), l’un des responsables de cette formation.

« Je prends  acte de la volonté  du chef de l’état d’engager un dialogue sincère, à travers un gouvernement d’union où toutes les tendances seront  représentées. Il lui revient maintenant de créer les conditions qui favorisent ce dialogue », a-t-il poursuivi. 

Evoquant la tension politique et les récents troubles survenus en marge de la manifestation organisée par « Sauvons le Togo », M. Gnanta dit ne pas adhérer à la stratégie d’insurrection préconisée par le collectif.

« Le dialogue sincère reste le meilleur moyen de sortie de crise. La rue est un moyen de pression. Après la pression il faut discuter en utilisant l’art de la persuasion qui est une qualité politique. Je suis contre le refus systématique de discuter », souligne-t-il.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.