Un drame pour rien

15/04/2013
Un drame pour rien

Un élève de 12 ans est mort lundi à Dapaong lors de troubles dans cette ville du nord du Togo. Des groupes d’écoliers, âgés parfois de moins de 10 ans, ont incendié le commissariat, la Mairie, des commerces et des véhicules. La gendarmerie a tenté de disperser la foule. C’est à ce moment que le drame est survenu.

Dans un communiqué publié ce soir, le gouvernement a présenté ses condoléances à la famille et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Car outre le jeune homme, un élément des forces de défense a été grièvement blessé à la tête et transporté d’urgence vers le CHU de Lomé.

« Au cours de cette manifestation, des tirs de sommations des policiers ont atteint mortellement un élève âgé d’environ 12 ans », précise le texte. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances des incidents et pour envisager, le cas échéant, les sanctions appropriées à l’encontre des auteurs.

Par mesure de sécurité, le gouvernement a décidé de fermer temporairement tous les établissements scolaires, publics et privés du pays.

Cette agitation est partie d’un mouvement de grève lancé par un groupement de syndicats de base. Des enseignants grévistes, agissant sur ordre ou de leur propre chef et bien imprudemment en tous cas, ont incité les élèves, petits et grands, à quitter les salles de classe pour aller manifester en faveur de leurs professeurs

Les troubles ont débuté la semaine dernière à Lomé.

Informations complémentaires

Communiqué gouvernement.pdf 382,33 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.