Un micro parti s’oppose à un méga projet

30/11/2011
Un micro parti s’oppose à un méga projet

Quand les hommes politiques se mêlent de technologie, rien ne va plus.

Le chef du PRR, Nicolas Lawson, un micro-parti, proteste contre le coût, jugé élevé, de la numérisation de la télévision nationale, estimé à près de 20 milliards de Fcfa.

 «Le montant de ce projet est ahurissant et inacceptable pour les spécialistes de ce genre d’opération », écrit M. Lawson dans un courrier adressé au chef de l’Etat.

Le PRR considère comme « injuste » que le gouvernement togolais alloue 19 milliards de F CFA à la seule « télévision nationale très controversée »,  alors qu’il  ne consacre que 75 millions de F CFA à toute la presse privée.

Il suggère qu’une bonne partie de ce budget soit destiné aux universités, à la santé et à la lutte contre le chômage.

Nicolas Lawson ne connaît pas grand chose à la télévision et encore moins aux équipements numériques.

D’abord, la TVT est dans l’obligation d’abandonner la diffusion analogique ; il s’agit d’une directive de l’Union internationale des télécommunications (UIT) ; ensuite le rééquipement complet d’une chaîne nationale, du micro, aux régies en passant par les caméras et les réémetteurs est excessivement élevé en terme de coûts.

S’agissant de la location de capacités satellitaires, M. Lawson sait-il que la location d’un seul transpondeur pour une année est de l’ordre de 400 millions de Fcfa. Pour diffuser son signal en Afrique et en Europe, le Togo devra payer le double.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !