Un micro parti s’oppose à un méga projet

30/11/2011
Un micro parti s’oppose à un méga projet

Quand les hommes politiques se mêlent de technologie, rien ne va plus.

Le chef du PRR, Nicolas Lawson, un micro-parti, proteste contre le coût, jugé élevé, de la numérisation de la télévision nationale, estimé à près de 20 milliards de Fcfa.

 «Le montant de ce projet est ahurissant et inacceptable pour les spécialistes de ce genre d’opération », écrit M. Lawson dans un courrier adressé au chef de l’Etat.

Le PRR considère comme « injuste » que le gouvernement togolais alloue 19 milliards de F CFA à la seule « télévision nationale très controversée »,  alors qu’il  ne consacre que 75 millions de F CFA à toute la presse privée.

Il suggère qu’une bonne partie de ce budget soit destiné aux universités, à la santé et à la lutte contre le chômage.

Nicolas Lawson ne connaît pas grand chose à la télévision et encore moins aux équipements numériques.

D’abord, la TVT est dans l’obligation d’abandonner la diffusion analogique ; il s’agit d’une directive de l’Union internationale des télécommunications (UIT) ; ensuite le rééquipement complet d’une chaîne nationale, du micro, aux régies en passant par les caméras et les réémetteurs est excessivement élevé en terme de coûts.

S’agissant de la location de capacités satellitaires, M. Lawson sait-il que la location d’un seul transpondeur pour une année est de l’ordre de 400 millions de Fcfa. Pour diffuser son signal en Afrique et en Europe, le Togo devra payer le double.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.