Un ministre togolais dans le gouvernement de John Atta-Mills ?

17/03/2009
Un ministre togolais dans le gouvernement de John Atta-Mills ?

A Accra, un sujet divise les députés de la majorité et de l'opposition, entre lutte politique et nationalisme. Au centre de la polémique, Fiifi Kwetey, le nouveau ministre adjoint des Finances du Ghana. Problème, ce dernier ne serait pas Ghanéen, mais … Togolais ! C'est du moins ce qu'affirme l'opposition parlementaire qui exige l'annulation de cette nomination. Le NPP indique disposer d' éléments concrets et notamment d'une vidéo dans laquelle on découvre la famille du ministre installée à Vogan. Le père serait Sousa Kweitey qui avait quitté le Togo avec sa famille pour le Ghana à l'époque où le pays était dirigé par le président Eyadema.

Le film montre la famille du ministre, l'oncle paternel, la tante, l'école primaire de Vogan où a étudié Fiifi Kwetey. Les professeurs interrogés parlent d'un élève intelligent.« Malgré les évidences, Fiifi Kwetey refuse de reconnaître qu'il est Togolais », affirme un responsable de l'opposition.

Pour Atta Akyea du NPP, « quelqu'un qui n'est pas Ghanéen ne peut  accéder à un poste officiel ».

Pour le moment, le président Atta-Mills ne s'est pas exprimé sur cette affaire.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.