Un monde meilleur pour les jeunes

11/08/2012
Un monde meilleur pour les jeunes

La ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Victoire Tomégah Dogbé (photo), a exhorté samedi les jeunes à s’illustrer par des comportements, « citoyens, exemplaires et à se montrer dynamiques pour maintenir encore plus haut leur engagement volontaire pour le bien du Togo ».

Un message délivré à la veille de la célébration, le12 août, de la Journée internationale de la jeunesse, organisée par les Nations Unies.

Voici le message de la ministre

Ce dimanche, 12 août 2012, la Communauté Internationale célèbre sous l’égide des Nations Unies, la 14ème Journée  Internationale de la Jeunesse.

En effet, dans le but de promouvoir la mise en œuvre du Plan d’Action Mondial en faveur des jeunes par la concrétisation de la vision de l’ONU pour le développement et l’autonomisation des jeunes, il a été institué depuis 1998, la Journée Internationale de la Jeunesse.

La commémoration de cette journée marque la volonté de la communauté internationale et des gouvernements de placer les préoccupations des jeunes au cœur des politiques de développement.

Le thème retenu cette année, par les Nations-Unies pour marquer cette célébration est : « Construire un monde meilleur en association avec les jeunes ». 

 A travers ce thème, il s’agit pour la Communauté internationale de lancer un appel mondial à l’action pour nouer et développer des partenariats avec et pour la jeunesse.   

Et c’est à juste titre que le Secrétaire Général de l’ONU, Monsieur Ban Ki MOON dans son message délivré en cette circonstance a déclaré que « Pour libérer le talent des jeunes, nous devons établir des partenariats avec eux».

Au Togo, au-delà de son caractère symbolique, cette journée constitue une occasion partagée de réflexion sur le rôle et la place accordés aux jeunes dans le processus de développement de notre pays et sur les moyens mis en œuvre par les différents acteurs pour créer les conditions idoines afin de favoriser leur pleine participation et leur épanouissement.

Le thème de cette année nous interpelle tous et à plus d’un titre. Au moment où notre pays a engagé plusieurs chantiers pour relancer sa croissance économique et garantir sa cohésion sociale, il est impérieux pour nous de compter avec les jeunes. 

Conscient du rôle de moteur que les jeunes jouent dans notre pays, le gouvernement sous l’impulsion du Chef de l’Etat, ne ménage aucun effort pour faire de cette couche vitale de notre société, non pas seulement des alliés, mais surtout les partenaires privilégiés et incontournables d’une émergence économique et sociale.

En effet, la responsabilité citoyenne des jeunes, leur participation à la vie de la nation ainsi que leur insertion socio économique sont érigées au rang des priorités du gouvernement pour s’assurer de l’efficacité de la contribution de la jeunesse aux actions de développement économique et social.

Aussi, la célébration de la journée du 12 août 2012, à travers son thème bien évocateur, nous invite-t-elle à créer davantage d’espaces favorables à la libération de leurs énergies constructives et de leurs talents créateurs, afin de leur permettre de contribuer à relever les nombreux défis auxquels nous faisons face et qui ont pour noms : pauvreté, instabilité politique et sociale, etc…

En d’autres termes, l’autonomisation des jeunes doit être considérée comme une stratégie de développement qui, comprise comme telle, doit nous amener à engager des actions plus fortes en vue de garantir leur autopromotion et leur responsabilisation.

C’est dans cette logique, que depuis quelques années, notre pays n’a cessé de manifester sa volonté constante de répondre par l’action aux préoccupations exprimées par les jeunes.

Ceci se traduit par les nombreuses initiatives prises au plan institutionnel pour renforcer le rôle de la jeunesse et par les divers programmes et projets initiés par le gouvernement en faveur de l’insertion socioéconomique des jeunes.

Je citerai, entre autres, le Programme de Promotion du Volontariat National, le Programme d’Appui à l’Insertion et au Développement de l’Embauche, le Programme d’Appui à l’Insertion Professionnelle des Jeunes Artisans, le programme d’entrepreneuriat des jeunes, mais aussi le Projet de Développement Communautaire à travers son volet de Travaux à Haute Intensité de Main-d’œuvre.

Plusieurs autres initiatives notamment, l’élaboration d’un plan stratégique national pour l’emploi des jeunes dont l’étude de base vient d’être achevée et l’opérationnalisation du fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ) sont en train d’être développés pour une meilleure efficacité de l’action du gouvernement en faveur de l’emploi des jeunes. 

Par ailleurs, afin d’encourager la création d’entreprises, capables de générer des emplois décents, le gouvernement s’attèle à mettre en œuvre des réformes pour l’amélioration du climat des affaires dans le pays. Ces réformes vont permettre d’attirer plus d’investissements étrangers et nationaux, y compris ceux de la Diaspora.

Au plan africain, le Togo se réjouit de faire partie des Sept Pays Pilotes de l’initiative conjointe de l’Union Africaine, des Nations Unies, du Bureau International du Travail et de la Banque Africaine de Développement en faveur de l’emploi des jeunes. Cette initiative vise également à accroitre la participation et la contribution des jeunes dans la production de la richesse pour réduire la pauvreté et consolider la paix sur le continent.

Comme en 2011, la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse sera marquée cette année dans notre pays par plusieurs activités sur l’ensemble du territoire programmées sur une semaine, du 11 au 19 août.

Au nombre de celles-ci, figurent des actions des associations de jeunes participant au programme de vacances citoyennes, une course populaire et un atelier de renforcement des capacités du Comité National du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) du Togo.

Notre pays ne parviendra à relever les défis complexes de la mondialisation que si les jeunes sont à même de participer pleinement et efficacement à tous les efforts déployés en faveur du développement.

Le gouvernement togolais, dans une démarche concertée avec tous les acteurs, continuera à s’employer à la prise en compte effective des recommandations du Premier Forum National de la Jeunesse afin que les jeunes puissent participer, d’une manière effective et responsable, au développement de notre pays.

J’invite donc les associations de jeunes et l’ensemble de la jeunesse à s’approprier davantage cette journée qui leur est dédiée pour  s’impliquer avec plus de détermination dans la promotion de la Paix et  du développement durable de notre cher pays.

J’exhorte nos jeunes à s’illustrer par des comportements, citoyens, exemplaires, à se montrer dynamiques et maintenir encore plus haut leur engagement volontaire pour le bien du Togo.

J’invite les organisations de la société civile, le secteur privé, ainsi que les institutions internationales à intensifier leurs efforts en tant qu’alliés et partie prenante de premier plan, à accorder davantage d’intérêt aux préoccupations de notre jeunesse qui a du génie et de la créativité pour la réalisation de notre vision commune d’une société togolaise de paix et de prospérité.

Bonne célébration à toutes et à tous

Vive la jeunesse togolaise,

Vive la jeunesse d’Afrique et du monde

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.