Un nouveau contrat de confiance

03/08/2011
Un nouveau contrat de confiance

La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) dénonce "un climat délétère savamment orchestré et entretenu par certains titres avides de sensations fortes qui violent délibérément les règles élémentaires d’éthique et de déontologie". 

L’institution note que les lecteurs sont soumis "quotidiennement à un matraquage médiatique qui ne laisse pas de place à la réflexion et à l’auto-détermination". 

La HAAC s’étonne que des journalistes se permettent d’ « agiter la fibre ethnique et tribale en s’adonnant à des polémiques oiseuses et préjudiciables à l’unité nationale et à la cohésion sociale". L’Autorité reproche également les attaques de journalistes contre certains de leurs confrères foulant au pied le code de bonne conduite qu’ils ont eux-mêmes édicté.

Enfin, il est reproché aux journalistes de publier des articles « sans preuves tangibles et sans recoupement de l’information ».

La HAAC envisage l’élaboration "d’un nouveau contrat  (…) permettant de régir la corporation".

Au Togo, la presse privée est libre, mais survit sans grands moyens. De nombreux titres sont l’émanation de partis politiques ; d’autres tentent d’exister en pratiquant le chantage auprès d’entreprises ou de particuliers en publiant de fausses informations ou en faisant circuler des rumeurs. Une situation qui n’incite les annonceurs à s’engager dans des campagnes publicitaires régulières.

En photo : Kokou Tozoun, le président de la HAAC

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.