Un projet qui devrait rouler

18/03/2014
Un projet qui devrait rouler

Karim Chourou, le représentant de la BADEA

Le gouvernement a besoin de 60 milliards de Fcfa pour réhabiliter le tronçon Sokodé-Bassar-Guerinkouka-Katchamba-Sadori sur la nationale 17. Et comme l’argent ne tombe pas du ciel, il a mobilisé mardi les bailleurs de fonds pour connaître leur état d’esprit et leur disposition concernant ce projet.

Autour du ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor, et du ministre des Travaux publics, Ninsao Gnofam, les représentants de la BADEA (Banque arabe pour le développement économique en Afrique), dela BOAD, de la BID (Banque islamique de développement) et de la JICA (Agence japonaise de coopération internationale).

Les bailleurs indiqueront prochainement les financements susceptibles d’être mis à disposition pour rénover cet axe stratégique qui traverse trois région, Centrale, Kara et Savanes. Certaines portions de la route ont plus de 40 ans !

‘Cette réunion vise à mobiliser les bailleurs et à les sensibiliser sur la pertinence du projet. Ils devraient annoncer leur contribution financière après l’accord final de leur conseil d’administration », a expliqué Karim Chourou, représentant la BADEA, chef de file des bailleurs.

Pour Yonezaki Eiro de la JICA le budget demandé devrait être bouclé sans difficultés. Le Japon s’est engagé à accompagner le Togo dans ses grands projets routiers, a-t-il indiqué. 

Une fois les financement acquis, les travaux pourraient démarrer en début d’année prochaine. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.