Un scrutin quasi-parfait selon les observateurs de la société civile

26/04/2015
Un scrutin quasi-parfait selon les observateurs de la société civile

Un jugement qui émane d'observateurs indépendants

La Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC), un réseau de 68 organisations de la société civile et de mouvements sociaux du Togo a publié dimanche un communiqué relatif au scrutin présidentiel de samedi pour lequel elle avait déployée sur le terrain 1.200 observateurs. Un dispositif financé par l’Union européenne.

Le premier bilan, qui porte sur 376 bureaux de vote témoins retenus proportionnellement à la répartition nationale réalisé par la Commission électorale (Céni), est globalement positif.

Quasiment tous les bureaux ont ouvert à l’heure avec l’ensemble du matériel disponible (urnes, bulletins, encre indélébile), 

La clôture des bureaux et le dépouillement se sont déroulés dans le calme et le dépouillement est demeuré accessible au public. A ce propos, il faut noter un effort de la part de la Céni dans l'organisation du scrutin et aussi le professionnalisme des forces de sécurité élection présidentielle (FOSEP2015), souligne le communiqué.

La CNSC a cependant noté des insuffisances telles que la difficulté pour certains électeurs à retrouver leur bureau de vote ou leur nom sur les listes électorales. 

La Concertation nationale se félicite du bon déroulement du processus électoral et du sens de civisme des citoyens et de responsabilité des acteurs politiques. 

Informations complémentaires

Communiqué CNSC.pdf 271,46 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !