Un temps pour s’affronter et un temps pour bâtir

02/01/2013
Un temps pour s’affronter et un temps pour bâtir

La Convergence patriotique panafricaine (CPP, opposition) est fin prête pour participer aux élections législatives et locales dont la date n’a pas encore été fixée ; on parle du mois de mars. Le parti, fondé par l’ancien Premier ministre Edem Kodjo, et désormais dirigé par Francis Ekon (photo), ne voit aucune raison de bouder le scrutin. « Il y a un temps pour s’affronter et un temps pour bâtir », explique t-il dans un entretien accordé à Republicoftogo.com.

Republicoftogo.com : Dans quelques semaines, les Togolais se rendront aux urnes pour des élections législatives et locales. Comment se prépare votre parti ?

Francis Ekon : Avant de me prononcer sur cette question, je voudrais demander à chaque togolais de faire un petit bilan du parcours politique et de la lutte démocratique dans notre pays. Ce coup de rétroviseur permettra de se rendre compte des acquis, mais aussi des erreurs commises et qu’il faudra à l’avenir éviter. 

Que chaque togolais se surpasse pour que le Togo prospère dans l’intérêt de nous tous.

S’agissant des élections, la CPP est implantée sur toute l’étendue du territoire avec un programme de sociale démocratie mettant l’accent sur le bien être des populations. Nous avons choisi une démarche de construction du pays sans exclusive.  Les quatre axes de notre doctrine politique partent du principe qu’il n’y a pas un temps pour s’affronter et un temps pour bâtir. Nous nous préparons ainsi en toute liberté d’esprit persuadés que les électeurs comprendront notre démarche et notre vision. 

Republicoftogo.com : Un dialogue politique est-il indispensable avant la tenue du scrutin ?

Francis Ekon : Toute action qui peut contribuer à l’amélioration du processus électoral, à rendre les élections plus crédibles et transparentes avec des résultats acceptés par tous est la bienvenue.

Il y a quelques mois, j’avais appelé désespérément mes collègues de l’opposition démocratique au dialogue. Railleries, invectives, mépris voire insultes avaient été la réponse à mes propositions. Aujourd’hui, ce sont les mêmes qui réclament le dialogue à tout prix ! La CPP en prendre acte.

En ce début d’année, nous appelons à une conscience élevée de responsabilité de la part des acteurs politiques afin de relever les nombreux défis auxquels le Togo est confronté : enracinement de la démocratie, recherche d’une solution durable au chômage des jeunes, instauration d’une justice pour tous et consolidation des valeurs patriotiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La police traque les criminels

Faits divers

La police vient de mettre la main sur un violeur en série. Dambé Darkoi, un Togolais de 30 ans, a été présenté mercredi à la presse. Ce conducteur de taxi-moto est accusé de plusieurs viols d’après les plaintes déposées par les victimes. 

La justice s’enchaîne pour être plus libre

Justice

Une meilleure justice passe par une justice plus rapide. Et pour y parvenir, l’informatisation de la chaine judiciaire est indispensable.

Finance inclusive : avez-vous le bon profil ?

Politique

Le Fonds national pour la finance Inclusive (FNFI) a été lancé en janvier dernier et est opérationnel. Une Direction de Promotion de la finance Inclusive a été créée par décret et son opérationnalisation est en cours de réalisation. 

Anges conserve sa place de leader

Sport

Le championnat de D1 a repris samedi après plus d’un mois d’interruption pour cause de Coupe du Monde.