Un tremplin vers la vie active

05/04/2012
Un tremplin vers la vie active

500 volontaires ont prêté serment jeudi au Palais des congrès de Lomé. Des jeunes diplômés, sans emploi, recrutés dans le cadre du programme de volontariat national, le Provonat. 

Ils vont bénéficier d’une première expérience professionnelle avant leur entrée dans la vie active. 

Ces volontaires, qui sont rémunérés, vont être déployés dans différents secteurs d’activité comme l’agriculture, la communication ou la santé.

Plusieurs membres du gouvernement étaient présents à la cérémonie, dont Victoire Dogbé Tomegah, la ministre du Développement à la Base, à l’origine de ce projet, Mensan Kossi Ewovor en charge de l’Agriculture, Dédé Ekoué Ahoefa, ministre de la Planification ainsi que la représentante du PNUD au Togo,  Kabiata Lo N'Diaye. 

"Je voudrais rappeler l’engagement du PNUD à accompagner ce programme innovant », a-t-elle déclaré.

Victoire Dogbé Tomegah a expliqué que ce dispositif permettait aux jeunes diplômés et aux primo demandeurs d’emploi d’avoir une première expérience professionnelle, de participer au processus de développement du Togo, mais aussi de cultiver un certain nombre de valeurs.

Lancé en 2010, ce programme a déjà enrôlé 1000 volontaires et l’objectif est d’atteindre 1500 en 2012.

Voici le discours prononcé par Victoire Dogbé Tomegah

C’est pour moi un immense privilège de prendre aujourd’hui la parole à l’occasion de cette cérémonie consacrée d’une part, au lancement officiel des activités des centres régionaux du volontariat et d’autre part, à la prestation de serment du troisième contingent des Volontaires Nationaux en prélude à leur déploiement.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

Depuis 2010, nous avons commencé par mettre en place un dispositif national de promotion du volontariat national. Un tel dispositif, le PROVONAT, est un mécanisme de mobilisation et de valorisation sociale des ressources humaines disponibles dans notre pays.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

A l’heure où je vous parle, Naka TCHONGOU, volontaire nationale depuis 6 mois est en train d’examiner un patient à Avedjé, un petit village perdu à Atakpamé.

Enyonam AFANVI, volontaire nationale technicienne supérieure d’agriculture, tient actuellement une réunion avec les groupements des veuves et orphelins pour les accompagner dans le maraîchage à Badja, dans la préfecture d’Avé.

Faré NAPO, volontaire national, coordonne à l’heure où je vous parle les programmes de l’Association Peuple Culture et Développement à Sotouboua. Et les rapports qui nous parviennent de sa structure d’accueil sont très encourageants… Je peux multiplier les exemples.

Mesdames et messieurs, Honorables invités,

Vous ne pouvez pas imaginer combien ce dispositif permet à ces jeunes diplômés et primo demandeurs d’emploi de participer au processus de développement de notre pays, de cultiver un certain nombre de valeurs et de se faire une première expérience. Il n’y a qu’à les rencontrer, échanger avec eux pour s’en convaincre.

Vous ne pouvez pas non plus imaginer combien les structures qui accueillent ces volontaires nationaux sont satisfaites de l’apport de ce dispositif et des services des volontaires.

Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

A travers le PROVONAT, des jeunes ont déjà trouvé une situation meilleure. Certains ont même eu un emploi stable dans des organisations internationales comme la BOAD, l’IFDC, etc, depuis seulement 6 mois. D’autres ont bénéficié de formations de renforcement de capacités notamment au Sénégal, en France, au Japon etc.

Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

Ces premiers résultats démontrent non seulement que le Gouvernement, l’Assemblée Nationale et les partenaires techniques et financiers ne se sont pas trompés en mettant en place ce dispositif. Les résultats déjà obtenus constituent pour nous une exhortation à aller de l’avant.

Pour pérenniser ces acquis, nous sommes en train d’installer au niveau de chaque région administrative, des Centres Régionaux du Volontariat (CRV) pour accompagner le Comité de Gestion du programme dans le suivi-accompagnement des volontaires nationaux en mission, dans la mobilisation des candidats ainsi que des structures d’accueil et dans la promotion du volontariat au niveau régional. Notre souci est de donner la chance à tous les jeunes des différentes régions de notre pays de participer à ce programme.

A cet effet, cinq structures de la société civile ont été accréditées pour abriter les Centres Régionaux du Volontariat. Il s’agit de :

       L’ONG PASYD (Partage et Action en Synergie pour le Développement) pour la région maritime ;

       L’Association île de Développement (AIDE) pour la région des plateaux ;

       Le Groupe de Recherche Action pour le Développement Socio-Economique (GRAD-SE) pour la région centrale ;

       L’ONG Santé Rurale en Afrique (SAR – AFRIQUE) pour la région de la Kara ;

       Et l’ONG Recherche, Appui et Formation aux Initiatives d’Auto développement (RAFIA) pour la région des savanes.

Distingués invités, Mesdames, messieurs,

Le lancement des activités des Centres Régionaux du Volontariat, comme je le disais tantôt coïncide avec l’affectation du troisième contingent de volontaires nationaux.

Ce contingent composé de 500 jeunes, dont 43% de femmes porte déjà à 1500, le nombre total de volontaires nationaux mobilisés dans le cadre de la mise en œuvre du programme de Promotion du Volontariat National au Togo depuis son lancement en septembre dernier. Et c’est à la fois un grand honneur et un grand défi pour moi et mon département de vous annoncer que mille (1000) autre volontaires seront mobilisés et déployés avant la fin de cette année.

Ceci traduit l’engagement au plus haut niveau de l’Etat togolais à accéder à la requête sans cesse réitérée par les jeunes et les structures d’accueil depuis la première vague des volontaires et qui s’est manifestée par l’engouement observé autour de ce programme cher au gouvernement.

Honorables invités,

Je voudrais saisir cette opportunité pour adresser la gratitude et la reconnaissance du gouvernement togolais à tous les corps de volontaires présents dans notre pays et qui œuvrent chaque jour aux côtés des communautés locales pour aider au renforcement de leurs capacités et compétences en vue d’une amélioration de leurs conditions de vie.

Je pense tout particulièrement au Programme des Volontaires des Nations Unies, à France Volontaires, au Corps de la Paix des Etats Unis d’Amérique, au Corps des Volontaires Chinois et aussi aux organisations de la société civile togolaise œuvrant dans ce domaine.

Mesdames, messieurs,

C’est pour moi, le lieu de réitérer mes remerciements à l’endroit de tous les partenaires ici présents, en particulier le PNUD, le programme des Volontaires des Nations Unies et France Volontaires, qui ne cessent de nous accompagner dans la mise en œuvre de ce programme.

Distingués invités, Mesdames, messieurs,

Pour terminer mon propos, je voudrais rappeler encore une fois à nos chers volontaires nationaux les principes fondamentaux qui sous-tendent le volontariat à savoir l’engagement, l’humilité, le professionnalisme, le civisme, le service et la solidarité qui doivent guider leur attitude au sein de leur structure d’accueil.

En plus de ces valeurs, je voudrais vous exhorter à faire preuve de beaucoup de patience et de tolérance. Prenons garde de ne pas jeter l’eau du bébé et le bébé en même temps. Le PROVONAT est un jeune programme qui a besoin du soutien et l’accompagnement de tout un chacun pour réussir.  

Je voudrais souligner, par ailleurs, la grande responsabilité que nous confions aux CRV, (les Centres Régionaux du Volontariat) ; celles de suivre, d’accompagner et de promouvoir le volontariat au niveau régional.

La réussite de votre mission va contribuer à la pérennité de ce programme. Votre rôle est très important pour la réussite du PROVONAT et encouragera le gouvernement et nos partenaires tant nationaux qu’internationaux à continuer à investir dans ce programme.

La réussite de la promotion du Volontariat devrait dépendre aussi des engagements des volontaires comme je l’ai toujours souligné, et des structures d’accueil que nous convions à plus de suivi et accompagnement des volontaires durant leur mission.

Je vous souhaite une bonne mission et vous remercie tous pour votre aimable attention.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.