Une œuvre d’intérêt national

05/11/2010
 Une œuvre d’intérêt national

La ministre auprès du Président de la République, chargée de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Dédé Ahoefa Ekoué (photo) est intervenue vendredi, au nom du gouvernement, sur les antennes de la radio et de la télévision pour annoncer le lancement des opérations de recensement le 6 novembre prochain.

Inédit depuis 29 ans, ce recensement va mobiliser 7000 agents recenseurs, 1500 chefs d’équipes, 360 agents contrôleurs et 42 superviseurs ont été mobilisés et formés par la direction générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale.

Mme. Ekoué a indiqué que ce comptage grandeur nature représentait un travail considérable exigeant d’importantes ressources matérielles, financières et humaines. Elle a remercié les bailleurs de fonds et les organisations internationales pour leurs concours.

La ministre a invité les Togolais à se rendre disponibles lors de la collecte de l’information en fournissant le maximum de données.

« Pour fixer et réaliser les objectifs de nos plans de développement, les services et institutions ont besoin de connaître la structure de la population et ses différentes activités économiques pour programmer les infrastructures et services en matière d’éducation, de santé, de routes, d’électricité, télécommunication, etc », a rappelé la ministre.

Voici l’intervention de Dédé Ahoefa Ekoué
Togolaises, Togolais !
Comme vous le savez déjà, il y a bientôt 29 ans que les données statistiques et démographiques sur la population Togolaise ont été relevées à l’issue de la 3ème opération de Recensement. C’était plus exactement en 1981.

Aujourd’hui, ces données sont désuètes et elles ne répondent plus aux besoins de notre politique économique et socio-culturelle de développement.
C’est pourquoi, le Gouvernement a pris une décision, par le Décret N° 2008-068/PR du 21 juillet 2008, de procéder au 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (4e RGPH).

La phase de dénombrement de l’opération s’étendra sur la période du 6 au 19 Novembre 2010, soit deux semaines. Le dénombrement commencera le même jour sur toute l’étendue du territoire et dans toutes nos représentations diplomatiques à l’étranger.

Pour cette opération, 7 000 Agents Recenseurs, 1500 Chefs d’Equipes, 360 Agents Contrôleurs et 42 Superviseurs ont été mobilisés et formés par la Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale sous l’autorité administrative du Ministère auprès du Président de la République Chargé de la Planification, du développement et de l’Aménagement du Territoire. Pendant les deux prochaines semaines, ces agents auront à parcourir tout le territoire national pour dénombrer toutes les populations vivant au Togo et leurs habitats.

Togolaises, Togolais !
Le Recensement est une Affaire d’Intérêt National

C’est une opération qui vise à rendre disponible des données démographiques, socio-économiques actualisées, fiables et désagrégées pour la planification et le suivi évaluation des stratégies de développement, dans l’optique des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).
Comme on peut le constater déjà, il s’agit d’un travail considérable, un travail qui exige d’importantes ressources matérielles, financières et humaines. Son coût total est estimé à environ 3,7 milliards de nos francs.

Au plan des ressources humaines, depuis les hautes autorités du pays en passant par les experts nationaux et internationaux aux agents recenseurs, un nombre impressionnant de femmes et d’hommes s’attèlent activement pour sa réussite.
En plus des efforts du Gouvernement, le financement de cette opération de collecte, d’analyse et de diffusion de données socio démographiques a requis la contribution de plusieurs partenaires au Développement du Togo.
C’est le lieu de leur exprimer notre profonde gratitude pour les aides multiformes qu’ils ne cessent d’apporter à notre pays. Il s’agit notamment de l’Union Européenne (UE), du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) de la République Populaire de Chine et d’Afristat. C’est aussi le lieu de saluer l’UNFPA pour son accompagnement technique de haut niveau, un facteur clé pour la réussite de cette opération stratégique. Nos remerciements vont aussi à l’Association Nationale des Statisticiens du Togo qui a bien voulu apporter sa contribution technique à cette opération.
Le recensement est une opération capitale pour le Togo et pour ceux qui y vivent. Voilà la raison pour laquelle, le gouvernement lance un appel à tous ceux qui résident au Togo pour que chacun de nous en fasse une affaire personnelle.
Les trois derniers recensements réalisés dans notre pays remontent à 1960, 1970 et 1981. Ainsi, les mouvements naturels à savoir les naissances et les décès, les mouvements migratoires qui affectent cette population ont modifié profondément la situation démographique de notre pays. Par exemple : ceux qui connaissent Lomé sur une longue période, peuvent se rendre compte que cette ville s’est beaucoup agrandie en terme d’effectif de la population.
Pour fixer et réaliser les objectifs de nos plans de développement, les services et institutions ont besoin de connaître la structure de la population et ses différentes activités économiques pour programmer les infrastructures et services en matière d’éducation, de santé, de routes, d’électricité, télécommunication, etc.
Le Recensement Général de la Population et de l’Habitat est le moyen le plus efficace pour la constitution d’une base de documentation à la fois complète et fiable. Son but est aussi de fournir toutes les informations nécessaires pour agir avec le maximum d’efficacité dans tous les domaines clés pour notre développement.
Togolaises, Togolais, Chers Compatriotes !

Il est très important de fournir des renseignements précis aux agents recenseurs

L’importance de ce recensement étant démontrée, le gouvernement lance un appel aux populations togolaises et étrangères qui résident au Togo pour qu’elles réservent le meilleur accueil à tous les agents recenseurs qui leur rendront visite. Ces agents recenseurs passeront de concessions en concessions pour vous demander des renseignements précis tels que : le lien de parenté entre les personnes vivant sous le même toit, la situation de famille, le sexe, l’âge, le niveau d’instruction, la religion, la profession etc. A toutes ces questions, il nous faudra donner des réponses précises, claires et justes.

Il n’y aura rien d’indiscret dans tous les renseignements qui seront demandés. Les données personnelles seront traitées avec la stricte confidentialité comme prescrit par les textes. Les réponses à toutes les questions permettront de connaître la taille de la population, la structure familiale, la répartition suivant l’âge et le sexe, et les différentes activités professionnelles. Ainsi pourront être prises en faveur de cette population, les mesures économiques et sociales nécessaires. Par ailleurs, pour bien bâtir, il faut bâtir sur des bases solides et pour envisager l’avenir, il faut connaître la situation présente. C’est un des buts essentiels de ce recensement.

A cet effet, le gouvernement demande aux préfets, aux présidents de délégation spéciale et leurs collaborateurs, aux Chefs des cantons et des villages, et aux responsables des représentations diplomatiques du Togo à l’étranger d’apporter leur concours au succès de cette opération.

Le gouvernement invite aussi les leaders des organisations de la société civile, des syndicats, des confessions religieuses et des associations communautaires à faire connaître dans leur entourage les buts de ce recensement pour que sa réussite soit parfaite et totale. Cette invitation est aussi adressée à l’armée, à la gendarmerie, à la police, au corps des sapeurs pompiers, aux gardiens de Préfecture, et à la douane etc. Les responsables des communautés étrangères au Togo sont aussi appelés à sensibiliser leurs compatriotes.

L’invitation du gouvernement va également aux honorables députés pour qu’ils continuent d’apporter leur précieux soutien à la sensibilisation des populations.
Ainsi toutes et tous auront la satisfaction d’avoir participé à une œuvre d’intérêt national.

Le Gouvernement sait pouvoir compter sur le sens civique de nos populations pour leur participation active dans ce recensement et les remercie par avance du bon accueil qu’elles ne manqueront pas de réserver aux agents recenseurs.

Grand Succès au 4ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat du Togo (4ème RGPH).
Et, Vive le Togo !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Un nouveau monde

Tech & Web

Cina Lawson, la ministre de l’Economie numérique, est l’invitée jeudi des Thursday’s Private Afterwork (TPA), 

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.