Une authentique expérience de développement local

25/06/2014
Une authentique expérience de développement local

Dramane Haidara

Le Togo a été retenu par le Bureau international du travail (BIT) comme pays pilote pour la mise en œuvre du programme ‘Quartiers.net’. L’objectif est de créer, d’ici 5 ans, 117.000 emplois pour les jeunes des quartiers de Lomé, la capitale.

L’idée est de dresser la typologie de chaque quartier avec son potentiel de développement économique.

Ce concept original développé par le BIT peut apporter une solution efficace au problème du chômage des jeunes.

Le BIT a décidé de soutenir le Togo en raison des bons résultats obtenus dans d’autres programmes similaires : AIDE, Provonat, projet d’appui au développement à la base, projet d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes artisans.

Si l’expérience est concluante à Lomé, elle sera étendue aux autres grandes villes du Togo, a indiqué Dramane Haidara, directeur adjoint du bureau régional Afrique du BIT/OIT

Republicoftogo.com : En quoi Quartiers.net est-il novateur ?

Dramane Haidara : C’est un projet qui va permettre de développer l’esprit d’initiative et d’entreprise chez les jeunes des quartiers.

C’est une véritable initiative de développement local qui va générer des emplois chez les jeunes du Togo. Nous allons commencer par quelques quartiers tests puis l’étendre à toute la capitale et ensuite aux villes de province.

Le BIT apportera son expertise technique.

Republicoftogo.com : Pourquoi avoir choisi le Togo comme pays pilote ?

Dramane Haidara : Nous commençons avec le Togo car les fondations sont déjà là. Je veux parler de toutes les initiatives déjà prises par le ministère du Développement à la base pour favoriser l’emploi des jeunes. Quartiers.net vient renforcer le dispositif gouvernemental.

Republicoftogo.com : Comment le Togo peut-il s’attaquer au problème du chômage ?

Dramane Haidara : Le taux de chômage avoisine ici les 8% si l’on s’en tient à la définition tel que défini par l’organisation internationale du travail (OIT). Mais le taux de sous-emploi est de près de 40%. Et c’est à peu près pareil dans tous les pays d’Afrique.

Ce chiffre s’explique par l’absence d’opportunités. La main d’œuvre est là, l’énergie, la volonté de travailler également. Il faut donc tout faire pour créer des emplois pour les jeunes.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.