Une feuille de route déjà tracée

20/03/2010
Une feuille de route déjà tracée

France, Brésil, Etats-Unis, Burkina, Tchad, Cameroun, Cédéao, Union Européenne ou Union Africaine ; la communauté internationale a reconnu la victoire de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle au Togo et l’a invité à poursuivre les réformes politiques et économiques.
C’est exactement ce qu’entend faire le président dans les cinq prochaines années.
D’ailleurs il suffit de relire le « pacte stratégique » exposé pendant la campagne pour avoir une idée assez précise de ce que sera la politique togolaise.
Si les grandes capitales occidentales mettent un point d’honneur à rappeler à l’élu que l’ouverture démocratique doit se poursuivre - une évidente nécessité - la population exige avant tout des évolutions sur le plan économique. Plus d’emploi, plus de pouvoir d’achat, plus de services publics de la santé ou de l’éducation. Le nouveau gouvernement s’y emploiera très rapidement.
Le Togo doit en même temps pouvoir compter sur l’appui des bailleurs de fonds.
Certains se sont résolument engagés dès fin 2007 après la tenue des élections législatives « libres et transparentes » ; d’autres ont préféré attendre la présidentielle pour juger de la réelle maturité démocratique du Togo.
C’est fait aujourd’hui.
Le président Faure Gnassingbé devra également élargir le champ de ses partenaires. Et regarder du côté de l’Inde – où se trouvait en début de semaine le premier ministre, Gilbert Houngbo- du Moyen Orient, de l’Asie et de l’Afrique australe.
Le contexte régional a changé, la concurrence est féroce, mais le Togo offre encore et fort heureusement des opportunités qu’il convient d’exploiter.
Le président Faure Gnassingbé en a parfaitement conscience et sa feuille de route est déjà tracée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.