Une nouvelle ère

12/01/2008
Une nouvelle ère

Un « 13 janvier » dans la sobriété. Pas de défilé militaire géant, pas de déjeuner de gala ou de bals populaires. Maîtres mots, recueillement et réconciliation.

Confirmation en sillonnant les rues de Lomé. Pas d'apatam sur la large avenue du bord de mer ou sur le boulevard Eyadema. Le défilé aura lieu dimanche à proximité du camp RIT sur le boulevard des armées.Les célébrations de la « libération nationale » ont débuté dès vendredi avec la traditionnelle prière musulmane.

Samedi un culte protestant a été célébré au temple presbytérien d'Apégamé en présence du chef de l'Etat, Faure Gnassingbé ainsi qu'une messe catholique à la cathédrale Sacré-Coeur de Lomé. Dans l'assistance, on reconnaissait le Premier ministre, Komlan Mally.

Dimanche débutera par le défilé militaire, moins imposant que les années précédentes, suivi de la prestation de groupes folkloriques. Dans l'après-midi, un concert spirituel gratuit aura lieu au palais des Congrès de Lomé.

Depuis l'arrivée au pouvoir au Togo de Faure Gnassingbé, les fêtes du 13 janvier ont perdu l'importance qu'elles revêtaient sous le régime du président Gnassingbé Eyadema (décédé en février 2005).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.