Une opposition inaudible

30/10/2012
Une opposition inaudible

Les politiciens togolais nous surprendront toujours. Après avoir refusé pendant des mois tout dialogue avec le pouvoir alors que celui-ci multipliait les invitations, voilà que les leaders de l’opposition réclament à corps et à cri l’ouverture de discussions avec le gouvernement.

C’est à n’y rien comprendre.

Après Zeus Ajavon du CST, Jean-Pierre Fabre de l’ANC et Brigitte Johnson Adjamagbo de la CDPA, c’est au tour d’Agbéyomé Kodjo de préconiser une table ronde avec les autorités.

« Les éléments dont je dispose me permettent d’espérer que, dans les semaines à venir, nous irons au dialogue, pour s’entendre sur les fondamentaux de ces élections (législatives) », a-t-il déclaré lundi sur une radio privée.

Sage attitude, mais que M. Kodjo et ses amis nous expliquent pourquoi les offres du gouvernement ont été rejetées depuis près de 6 mois.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un modèle exemplaire de la coopération européenne

Coopération

Fréquentes au Togo, les pluies tropicales provoquent d’importantes inondations, notamment en milieu urbain.

Veille sanitaire

Santé

La grippe aviaire a fait son retour dans deux préfectures. Des mesures d'urgence ont été imposées doublées d'une surveillance sanitaire.

Rien ne va plus à Kinshasa

Union Africaine

En RDC, le médiateur togolais Edem Kodjo est dans l'incapacité de réunir le pouvoir et l'opposition. 

Le secteur privé ne contribue pas pleinement à la politique de relance

Développement

Le Togo, via différents accords et conventions, s’est engagé a utiliser de la façon la plus efficace l’aide publique au développement (APD).