Une politique qui a du sens

11/06/2015
Une politique qui a du sens

Victoire Dogbé-Tomagah

Face au succès rencontré par le programme de volontariat depuis 2012 – 6.000 jeunes en ont profité -, les autorités ont décidé de créer un organe dédié.

L’Agence nationale de volontariat au Togo (ANVT), établissement public à caractère administratif, va se doter d’un plan quinquennal.

Tout n’est pas encore ficelé, mais Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la base en charge du projet, en dévoile les contours. 

Republicoftogo.com : Concrètement que va proposer de nouveau l’ANVT ?

Victoire Dogbé-Tomegah : Nous devons, d’une part, délimiter le champ d’action du volontariat et, d’autre part, en faire un outil d’intégration, de cohésion et d’inclusion sociale. L’ambition est que toutes les couches sociales bénéficient de ce programme. 

L’un des grands axes porte sur le développement du volontariat dans toutes ses composantes et sous plusieurs formes.

Il y a déjà le volontariat d’expertise ‘junior’ pour les jeunes diplômés ; nous avons l’intention de lancer la même initiative auprès des séniors car les personnes du 3e âge ont sagesse et expérience à apporter. Or, une fois à la retraite le savoir-faire n’est pas transmis. C’est dommage.

Le volontariat va aussi cibler les jeunes déscolarisés à travers une démarche citoyenne dans les villages, les cantons et les quartiers.

Autre nouveauté, le volontariat international qui va permettre à certains jeunes de se former à l’étranger, d’échanger sur les modes de vie, la culture. Dans ce cadre, la Diaspora togolaise sera appelée à jouer un rôle actif.

Nous avons déjà une longueur d’avance puisque nous travaillons activement avec ‘France Volontaire’ pour que des jeunes togolais puissent partir en France dans les mois à venir.

Le plan quinquennal actuellement à l’examen doit aussi permettre à l’Agence de se doter de moyens financiers. Il faut mobiliser les énergies, nouer des alliances et convaincre de la pertinence de la démarche.  L’ANVT véhicule les valeurs de solidarité et d’inclusion pour permettre au Togo de se développer.

Republicoftogo.com : Une fois les périodes de volontariat achevées, les jeunes sont-ils suivis par l’Agence ? Sait-on ce qu’ils deviennent et si ils trouvent un job ?

Victoire Dogbé-Tomegah : Nous nous efforçons d’offrir aux jeunes les meilleures formations, celles les mieux adaptées à leur profil dont ils auront besoin pour la recherche d’un emploi. Nous assurons le suivi bien évidemment dans la mesure de nos capacités. Les volontaires reçoivent un bon background pour réussir. Sur les 6.000 jeunes ayant bénéficié du programme, 2.000 ont trouvé un emploi.

L’ANVT s’emploiera à mettre en rapport les futurs volontaires et de potentiels recruteurs et nous les tiendrons informés sur toutes les opportunités d’embauche.

C’est aussi notre rôle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.