Une question de priorité

18/11/2012
Une question de priorité

Le président de la coalition Arc en ciel, qui regroupe plusieurs formations de l’opposition, a expliqué les raisons du retrait du dialogue politique, quelques heures après son ouverture vendredi. 

«En limitant les discussions au seul  processus électoral, le pouvoir  n’a pas pris en compte les préoccupations des populations relatives aux réformes constitutionnelles et institutionnelles », a déclaré Paul Dodji Apévon, le leader du mouvement.

Et le politicien d’affirmer que « Face à cette obstruction délibérément orchestrée par le pouvoir au dialogue franc et sincère que réclame l’opposition, la Coalition Arc-en-ciel a été obligée de se retirer pour laisser le pouvoir face à ses responsabilités ».

On rappellera à M. Apévon que c’est lui et ses amis qui depuis le mois de juin ont toujours refusé le dialogue proposé par le gouvernement avant finalement de changer d’avis vendredi dernier.

S’agissant du contenu des discussions, le Togo se doit d’organiser des élections législatives afin de respecter le cadre constitutionnel. Il est donc normal que le dialogue porte d’abord sur le processus électoral. Cette démarche n’a rien de choquante, comme l’affirme le chef du CAR.

En photo : Gilbert Bawara, le ministre de l'Administration territoriale (gauche) et Paul Dodji Apévon (archive)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine et le Togo ont un ennemi commun

Santé

Fort heureusement, le Togo n’a pas été touché par l’épidémie d’Ebola. Sa politique de prévention a sans doute été payante même si il doit rester sur ses gardes.

S'informer, se faire une opinion

Politique

La section France du parti UNIR (majorité présidentielle) organise samedi une conférence sur l’actualité politique au Togo. 

Le Togo se visite à Madrid

Tourisme

Le Togo participe pour la première fois au Salon international du tourisme (Fitur) qui se déroule du 28 janvier au 1er février dans la capitale espagnole.

Les syndicats veulent tout et tout de suite

Social

Le bras de fer continue entre les syndicats de fonctionnaires et le gouvernement. La coordination des centrales syndicales du Togo exige d’obtenir satisfaction sur un certain nombre de revendications salariale.