Une question de priorité

18/11/2012
Une question de priorité

Le président de la coalition Arc en ciel, qui regroupe plusieurs formations de l’opposition, a expliqué les raisons du retrait du dialogue politique, quelques heures après son ouverture vendredi. 

«En limitant les discussions au seul  processus électoral, le pouvoir  n’a pas pris en compte les préoccupations des populations relatives aux réformes constitutionnelles et institutionnelles », a déclaré Paul Dodji Apévon, le leader du mouvement.

Et le politicien d’affirmer que « Face à cette obstruction délibérément orchestrée par le pouvoir au dialogue franc et sincère que réclame l’opposition, la Coalition Arc-en-ciel a été obligée de se retirer pour laisser le pouvoir face à ses responsabilités ».

On rappellera à M. Apévon que c’est lui et ses amis qui depuis le mois de juin ont toujours refusé le dialogue proposé par le gouvernement avant finalement de changer d’avis vendredi dernier.

S’agissant du contenu des discussions, le Togo se doit d’organiser des élections législatives afin de respecter le cadre constitutionnel. Il est donc normal que le dialogue porte d’abord sur le processus électoral. Cette démarche n’a rien de choquante, comme l’affirme le chef du CAR.

En photo : Gilbert Bawara, le ministre de l'Administration territoriale (gauche) et Paul Dodji Apévon (archive)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.