Vague d'exclusion à l'UFC

21/10/2013
Vague d'exclusion à l'UFC

Furieux qu’aucun poste ne leur ait été accordé dans la nouvelle équipe gouvernementale, certains cadres de l’UFC (opposition) ont appelé, via un obscur Comité de Réflexion pour l’Alternance Démocratique au Togo (CRADT), les militants à quitter ce parti ‘pour lutter aux côtés des autres partis de l’opposition’.

Une démarche de dépit pour l’ancien ministre de la Communication Djimon Oré (photo), l’ex-député Nicodème Habia, et le responsable des jeunes, Jean-Luc Homaoo.

Ces derniers avaient fait des pieds et des mains pour devenir ministres, en vain.

Le Bureau directeur de l’UFC, présidé par Gilchrist Olympio, a décidé lundi soir d’exclure  Djimon Oré, Tchimessé Gbéya, Habia Nicodème et Adjangba Théophile.

Quand à Jean-Luc Homawoo, il écope  d’un blâme avec retrait de ses titres et interdiction pour lui de parler au nom du parti; et ce jusqu'à nouvel ordre.

L'UFC fut pendant des années la principale formation de l'opposition au Togo avant son échec lors des dernières législatives.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.