Vague d'exclusion à l'UFC

21/10/2013
Vague d'exclusion à l'UFC

Furieux qu’aucun poste ne leur ait été accordé dans la nouvelle équipe gouvernementale, certains cadres de l’UFC (opposition) ont appelé, via un obscur Comité de Réflexion pour l’Alternance Démocratique au Togo (CRADT), les militants à quitter ce parti ‘pour lutter aux côtés des autres partis de l’opposition’.

Une démarche de dépit pour l’ancien ministre de la Communication Djimon Oré (photo), l’ex-député Nicodème Habia, et le responsable des jeunes, Jean-Luc Homaoo.

Ces derniers avaient fait des pieds et des mains pour devenir ministres, en vain.

Le Bureau directeur de l’UFC, présidé par Gilchrist Olympio, a décidé lundi soir d’exclure  Djimon Oré, Tchimessé Gbéya, Habia Nicodème et Adjangba Théophile.

Quand à Jean-Luc Homawoo, il écope  d’un blâme avec retrait de ses titres et interdiction pour lui de parler au nom du parti; et ce jusqu'à nouvel ordre.

L'UFC fut pendant des années la principale formation de l'opposition au Togo avant son échec lors des dernières législatives.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.