Vague d'exclusion à l'UFC

21/10/2013
Vague d'exclusion à l'UFC

Furieux qu’aucun poste ne leur ait été accordé dans la nouvelle équipe gouvernementale, certains cadres de l’UFC (opposition) ont appelé, via un obscur Comité de Réflexion pour l’Alternance Démocratique au Togo (CRADT), les militants à quitter ce parti ‘pour lutter aux côtés des autres partis de l’opposition’.

Une démarche de dépit pour l’ancien ministre de la Communication Djimon Oré (photo), l’ex-député Nicodème Habia, et le responsable des jeunes, Jean-Luc Homaoo.

Ces derniers avaient fait des pieds et des mains pour devenir ministres, en vain.

Le Bureau directeur de l’UFC, présidé par Gilchrist Olympio, a décidé lundi soir d’exclure  Djimon Oré, Tchimessé Gbéya, Habia Nicodème et Adjangba Théophile.

Quand à Jean-Luc Homawoo, il écope  d’un blâme avec retrait de ses titres et interdiction pour lui de parler au nom du parti; et ce jusqu'à nouvel ordre.

L'UFC fut pendant des années la principale formation de l'opposition au Togo avant son échec lors des dernières législatives.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !