Vers un dialogue politique ouvert et inclusif

21/08/2012
Vers un dialogue politique ouvert et inclusif

Le ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara (photo), indiqué mardi sur une radio privée que le gouvernement était guidé par le bon sens en interdisant tout sit-in de l’opposition dans le quartier commercial de Déckon à Lomé. 

« On ne peut pas organiser une manifestation publique ni à Déckon, ni dans les marchés ou aux des centres commerciaux», a indiqué M. Bawara tout en soulignant que l’opposition était libre de manifester ailleurs dans la capitale selon un itinéraire qui ne gêne pas les habitants et qui ne constitue pas une menace pour la sécurité.

Il a également indiqué qu’un dialogue serait ouvert dans les prochains jours avec l’ensemble des acteurs politiques.

« Il y aura un dialogue politique ouvert et inclusif. Ce dialogue débattra de tous les sujets. Les points clés contenus dans la plateforme du collectif +Sauvons le Togo+ pourront aussi être débattus », a-t-il précisé. 

«Si l’objectif du CST est de parvenir à un dialogue, je crois que cet objectif a été atteint et nous pouvons sereinement nous y préparer et voir comment améliorer le cadre électoral, poursuivre les reformes constitutionnelles et institutionnelles et parvenir à l’organisation d’élections apaisées, sécurisées et qui permettent aux togolais de s’exprimer démocratiquement et librement ». 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.