Victoire Dogbé Tomégah : « Doter les communautés de base de réels pouvoirs »

02/04/2009
Victoire Dogbé Tomégah : « Doter les communautés de base de réels pouvoirs »

Comment réduire la pauvreté au Togo ? Cette question centrale préoccupe le président Faure Gnassingbé et son gouvernement. Un ministère chargé du Développement à la base a été spécialement créé avec pour priorité le lancement de projets peu coûteux, simples à mettre en Œuvre et efficaces rapidement pour les populations les plus défavorisées. Ce ministère est dirigé par une femme, Victoire Dogbé Tomégah, ancienne fonctionnaire du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

##S_B##Republicoftogo.com : Que recouvre exactement le terme de « développement à la base » ?

Victoire Dogbé Tomégah :

Le véritable enjeu du ministère dont j'ai la charge est de contribuer à la réduction de la pauvreté.

Au Togo la pauvreté touche 61,7% de la population, selon l'enquête QUIBB 2006. Il est donc urgent de trouver des réponses pragmatiques aux préoccupations et attentes exprimées par les togolais. C'est pourquoi le gouvernement a inscrit dans ses priorités « le caractère primordial de favoriser l'accès du plus grand nombre aux services sociaux essentiels (santé, éducation, eau et assainissement) ».

La création de ce département illustre l'ambition du gouvernement de bâtir un Togo où les communautés de base vont être dotées de réels pouvoirs de décision sur les sujets majeurs qui concernent leur développement.

Il faut donc comprendre le développement à la base comme un développement centré sur les besoins fondamentaux des populations et sur leur propre capacité d'organisation et fondée sur une approche participative.

Cette approche participative s'illustre par des microprojets dans les secteurs prioritaires de l'éducation, de la santé, de l'hydraulique villageoise, de l'assainissement/hygiène, des pistes et ouvrages d'art, des magasins de stockage des produits agricoles, des hangars de marchés, de la protection et de la gestion de l'environnement, de l'énergie,  et des activités génératrices de revenus.

Le grand avantage de ces micro actions est qu'elles sont rapidement réalisables, n'exigent pas beaucoup d'argent et donnent des résultats rapides avec une incidence significative sur la vie des populations.

Ce que nous souhaitons, c'est une véritable implication de la population dans ces projets. Elle doit nous faire part de ses besoins, exprimer clairement ses attentes et se mobiliser pleinement et collectivement.

Republicoftogo.com : L'adhésion de la population est évidemment nécessaire à la réussite du projet, mais devenir gestionnaire de micro-projets ne n'improvise pas.

Victoire Dogbé Tomégah :

Mon département a initié et met actuellement en Œuvre le Projet de Soutien aux Activités Economiques des Groupements (PSAEG) qui cible, dans sa phase pilote, 100 groupements ruraux sélectionnés dans toutes les préfectures du Togo ; il va coûter un milliard deux cent millions de Fcfa. C'est beaucoup d'argent.

Il faut donc effectivement former les acteurs appelés à développer ces initiatives.  Dans ce cadre, nous avons initié à Notsé, une formation de 100 membres issus des 30 premiers groupements sur les cultures maraîchères, les cultures vivrières, l'élevage, l'agriculture mécanisée, la construction rurale, la conservation du soja, la gestion des exploitations agricoles, l'esprit d'entreprenariat etc.

Republicoftogo.com : Votre ministère a-t-il d'autres projets dans ses cartons ?

Victoire Dogbé Tomégah :

L'incidence de la pauvreté en zone rurale est de 74,3%. Elle constitue de ce fait une zone prioritaire d'action pour mon ministère.

Pour ce faire nous envisageons la mise en Œuvre rapide de quelques projets en cours de finalisation et pour lesquels nous cherchons activement des financements.

Il s'agit, par exemple du projet d'appui à l'insertion socioprofessionnelle des jeunes filles déscolarisées dans les communautés à la base, l'élargissement du PSAEG de 100 à 500 groupements ruraux et la mise en place de cybercafés communautaires sur toute l'étendue du territoire pour favoriser l'accès des informations aux acteurs du monde rural.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’