Violences sexuelles : cessons l’hypocrisie

24/11/2015
Violences sexuelles : cessons l’hypocrisie

Tchabinandi Kolani-Yentcharé

Du 25 novembre au 10 décembre, le Togo va s’associer à une campagne internationale pour dénoncer les violences faites aux femmes.

‘Il faut enfin avoir le courage de dénoncer ces pratiques, c’est tout simplement un acte civique’, explique Tchabinandi Kolani-Yentcharé, la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation.

La mobilisation concerne en tout premier lieu les violences sexuelles. 33% des Togolaises en seraient victimes, selon une étude réalisée en 2010. Ces agressions ne connaissent ni religion, ni classe sociale, ni niveau d’instruction. 

Il faut combattre le harcèlement sexuel, le viol, la pédophilie, l’inceste. Ces comportements ont des effets désastreux au sein des communautés, souligne la ministre. 

Pour Tchabinandi Kolani-Yentcharé, ‘Les femmes togolaises ne doivent pas hésiter à dénoncer les agressions. Soit en appelant le numéro vert* ou se rendant dans les centres d’écoute et d’accueil et les clubs d’éveil au sein des établissements scolaires.’

* 1011

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.