Violences sexuelles : cessons l’hypocrisie

24/11/2015
Violences sexuelles : cessons l’hypocrisie

Tchabinandi Kolani-Yentcharé

Du 25 novembre au 10 décembre, le Togo va s’associer à une campagne internationale pour dénoncer les violences faites aux femmes.

‘Il faut enfin avoir le courage de dénoncer ces pratiques, c’est tout simplement un acte civique’, explique Tchabinandi Kolani-Yentcharé, la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation.

La mobilisation concerne en tout premier lieu les violences sexuelles. 33% des Togolaises en seraient victimes, selon une étude réalisée en 2010. Ces agressions ne connaissent ni religion, ni classe sociale, ni niveau d’instruction. 

Il faut combattre le harcèlement sexuel, le viol, la pédophilie, l’inceste. Ces comportements ont des effets désastreux au sein des communautés, souligne la ministre. 

Pour Tchabinandi Kolani-Yentcharé, ‘Les femmes togolaises ne doivent pas hésiter à dénoncer les agressions. Soit en appelant le numéro vert* ou se rendant dans les centres d’écoute et d’accueil et les clubs d’éveil au sein des établissements scolaires.’

* 1011

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.