Violences sexuelles : cessons l’hypocrisie

24/11/2015
Violences sexuelles : cessons l’hypocrisie

Tchabinandi Kolani-Yentcharé

Du 25 novembre au 10 décembre, le Togo va s’associer à une campagne internationale pour dénoncer les violences faites aux femmes.

‘Il faut enfin avoir le courage de dénoncer ces pratiques, c’est tout simplement un acte civique’, explique Tchabinandi Kolani-Yentcharé, la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation.

La mobilisation concerne en tout premier lieu les violences sexuelles. 33% des Togolaises en seraient victimes, selon une étude réalisée en 2010. Ces agressions ne connaissent ni religion, ni classe sociale, ni niveau d’instruction. 

Il faut combattre le harcèlement sexuel, le viol, la pédophilie, l’inceste. Ces comportements ont des effets désastreux au sein des communautés, souligne la ministre. 

Pour Tchabinandi Kolani-Yentcharé, ‘Les femmes togolaises ne doivent pas hésiter à dénoncer les agressions. Soit en appelant le numéro vert* ou se rendant dans les centres d’écoute et d’accueil et les clubs d’éveil au sein des établissements scolaires.’

* 1011

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.