Voilà le Hic !

29/10/2012
Voilà le Hic !

«Nous prendrons le pouvoir au Togo parce que nous y travaillons. Nous sommes conscients et nous ne nous trompons pas de stratégie. Nous comptons sur nos propres forces », a déclaré lundi Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC au micro de Légende FM.

Celui qui a claqué la porte de l’UFC pour monter sa propre formation réclame l’ouverture d’un dialogue avec le gouvernement.

M. Fabre n’est pas le seul à réclamer des discussions avec le pouvoir ; Zeus Ajavon, l’un des responsables du collectif « Sauvons le Togo" demande exactement la même chose.

Le Hic, c’est que les autorités n’ont pas cessé d’inviter les opposants à s’asseoir autour d’une table pour parler des élections et des réformes, mais une partie des opposants a toujours refusé la main tendue.

Lors de cette interview, Jean-Pierre Fabre dénonce également la composition de la Commission électorale (Céni) qu’il juge « déséquilibrée » et parle de « provocation ».

L’ANC n’a jamais participé à aucune élection ; sa représentativité est jusqu’à présent virtuelle.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

D1 : AS Togo Port prend la tête

Sport

Lors de la 14e journée de D1, disputée dimanche, Anges et Sémassi ont fait match nul (0-0).

Travail remarquable

Coopération

Implantée dans une cinquantaine de pays, dont le Togo, PLAN est une organisation non gouvernementale de solidarité internationale qui agit pour donner aux enfants et aux jeunes les plus marginalisés les moyens de construire leur avenir.

SCAPE : lever certains obstacles

Développement

La SCAPE, Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi, est la feuille de route que s’est donné le gouvernement pour assurer le développement économique du pays. Elle nécessite d’importants moyens et le concours actif des donateurs.

Chaude ambiance à la FTF

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) est secouée par une énième crise. L’ancien président de la Fédé, Tata Avlessi, s’oppose à son successeur, Gabriel Améyi,