Volontariat décentralisé

17/04/2012
Volontariat décentralisé

Lancé mi-septembre dernier par le gouvernement, le Programme de promotion du volontariat national au Togo (PROVONAT) vient d’amorcer une nouvelle étape avec l’installation de cinq centres régionaux du volontariat (CRV).

Au terme d’un processus concurrentiel, c’est l’ONG « Partage et Action en Synergie pour le Développement » (PASYD) qui a été retenue pour la région maritime ; l’Association Ile de Développement (AIDE), pour la région des plateaux et le Groupe de Recherche Action pour le Développement Socio-économique (GRADSE) pour la région centrale.

Dans la région de la Kara, c’est l’ONG Santé Rurale en Afrique (SAR-AFRIQUE) qui sera chargée de coordonner les activités du programme  pendant que l’ONG Recherche, Appui et Formation aux Initiatives d’Auto développement (RAFIA) assumera cette tâche dans la région des Savanes.

Mis en œuvre par le ministère du Développement à la base en charge de l'emploi des jeunes, le PROVONAT se veut un programme ambitieux destiné à permettre aux jeunes diplômés sans emploi d'acquérir leurs premières expériences professionnelles afin de mieux se vendre plus tard sur le marché du travail. Il véhicule par la même occasion des valeurs de citoyenneté et d'engagement pour le Togo.

1.500 volontaires, dont 43% de femmes, ont été déjà mobilisés par ce programme. Ils ont été déployés dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, des sciences sociales, économiques, techniques et juridiques, de l’administration, de la communication et des médias pour une période d'un an renouvelable cinq fois, avec à la clé une allocation forfaitaire mensuelle de subsistance de 40.000 ou 60.000 F CFA selon leurs qualifications.

Mille autres jeunes togolais devraient être mobilisés et déployés avant la fin de cette année.

"A travers le PROVONAT, des jeunes ont déjà trouvé une situation meilleure. Certains ont même eu un emploi stable dans des organisations internationales comme la BOAD, l’IFDC, etc, depuis seulement 6 mois. D’autres ont bénéficié de formations de renforcement de capacités notamment au Sénégal, en France, au Japon etc.", se réjouit Victoire Tomégah Dogbé, la ministre en charge de l’emploi des jeunes. 

500 millions de F.CFA ont été débloqués par l’Etat togolais pour soutenir ce programme en 2011. Pour le compte de l'année 2012, l'Etat a porté sa contribution à 780 millions de F.CFA.

Cette initiative est appuyée par le PNUD, le Programme des Volontaires des Nations Unies et France Volontaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.