Voyage dans le passé

10/09/2012
Voyage dans le passé

Le collectif «Sauvons le Togo», qui rassemble de petits partis politiques et des groupuscules autoproclamés représentants de la société civile, tente de capitaliser sur un mouvement de contestation lancé il y a 3 mois et qui se limite à Lomé. Certains de ses membres - les formations politiques – ont très officiellement été invitées à prendre part à un large dialogue politique autour du Premier ministre ; invitation aussitôt rejetée par l’ANC et Obuts.

Si, il y a moins d’une semaine, ce collectif demandait purement et simplement le départ du chef de l’Etat, il se dit prêt aujourd’hui à discuter à ses conditions.

Il exige, notamment, la désignation d’un médiateur international et la transformation du dialogue politique en une sorte de conférence nationale bis. « Cette assise doit avoir un caractère national et ses décisions doivent être immédiatement exécutoires afin que toutes les conclusions qui en découleront s’imposent à tous », peut-on lire dans un communiqué du CST.

Des sujets aussi importants que la loi électorale, le découpage des circonscriptions ou la durée du mandat présidentiel devraient donc échapper à un vote du Parlement pour être avalisés par un simple forum de discussion, si l’on comprend bien la position du collectif.

En réalité, les partis membres du CST ne sont pas intéressés par un dialogue avec les autorités, pas plus qu’ils ne se sentent concernés par les prochaines élections législatives. Ils veulent continuer à exploiter un prétendu mécontentement populaire et cherchent par tous les moyens à gêner l’action du gouvernement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.