Voyage dans le passé

10/09/2012
Voyage dans le passé

Le collectif «Sauvons le Togo», qui rassemble de petits partis politiques et des groupuscules autoproclamés représentants de la société civile, tente de capitaliser sur un mouvement de contestation lancé il y a 3 mois et qui se limite à Lomé. Certains de ses membres - les formations politiques – ont très officiellement été invitées à prendre part à un large dialogue politique autour du Premier ministre ; invitation aussitôt rejetée par l’ANC et Obuts.

Si, il y a moins d’une semaine, ce collectif demandait purement et simplement le départ du chef de l’Etat, il se dit prêt aujourd’hui à discuter à ses conditions.

Il exige, notamment, la désignation d’un médiateur international et la transformation du dialogue politique en une sorte de conférence nationale bis. « Cette assise doit avoir un caractère national et ses décisions doivent être immédiatement exécutoires afin que toutes les conclusions qui en découleront s’imposent à tous », peut-on lire dans un communiqué du CST.

Des sujets aussi importants que la loi électorale, le découpage des circonscriptions ou la durée du mandat présidentiel devraient donc échapper à un vote du Parlement pour être avalisés par un simple forum de discussion, si l’on comprend bien la position du collectif.

En réalité, les partis membres du CST ne sont pas intéressés par un dialogue avec les autorités, pas plus qu’ils ne se sentent concernés par les prochaines élections législatives. Ils veulent continuer à exploiter un prétendu mécontentement populaire et cherchent par tous les moyens à gêner l’action du gouvernement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.