Y aller ou pas ?

06/02/2018
Y aller ou pas ?

Le PNP tente de capitaliser sur sa manifestation du 19 août 2017

Si l’opposition historique s'en engagée en faveur du dialogue, les nouveaux venus sur la scène politique comme le PNP de Tikpi Atchadam n’y sont pas favorables.

'Nous manifestons depuis le 19 août pour arracher le pouvoir sans pour autant passer par un quelconque dialogue avec le régime de Faure Gnassingbé',  a fait savoir mardi Ouro Djigba Tchatchikpi, l’un des conseillers du PNP. 

Du côté de Jean-Pierre Fabre, la partition est radicalement différente.

'Nous irons bel et bien à ce dialogue et les aspirations du peuple seront bien défendues',  a-t-il confié. Même tonalité dans les propos de Brigitte Johnson Adjamagbo,  secrétaire générale de la CDPA et présidente de la coalition des 14 partis d’opposition. 'Nous sommes tous conscients que plus vite on règle cette crise,  plus vite on aura libéré la voie pour le développement de notre pays', a-t-elle déclaré.

Les autres responsables politiques ne disent pas autre chose. C’est le cas de Yawovi Agboyibo (CAR), Paul Dodji Apevon (FDR) et Antoine Folly (UDPS).

La pourparlers doivent s'ouvrir le 15 février.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.