Yacoubou Hamadou : « Il faut tourner la page »

19/02/2009
Yacoubou Hamadou : « Il faut tourner la page »

Le gouvernement a adopté mercredi en Conseil des ministres un projet de décret  relatif à la création de la Commission vérité, justice et réconciliation. Le ministre des Droits de l'homme, Yacoubou Hamadou a tenu à apporter des précisions sur l'intérêt de cette structure. « Il s'agit de tourner une page de l'histoire de notre pays, et pour ce faire, il importe de la lire. Nous voulons faire la vérité sur toutes les violences à caractère politique qui se sont déroulées dans notre pays sur une période bien déterminée et de faire en sorte que l'on puisse identifier clairement les causes de ces violences afin que nous puissions à jamais proscrire la répétition de ce genred'événements malheureux dans notre pays » a expliqué M. Hamadou.

« La Commission devra surtout proposer des mécanismes de réparation et les moyens d'assurer la lutte contre l'impunité afin de favoriser la réconciliation véritable de toutes les filles et de tous le fils du Togo » a encore ajouté le ministre. Il a rappelé que les membres qui vont faire partie de cette structure devront répondre aux critères d'intégrité morale et intellectuelle, de courage, d'amour de la patrie, de pondération mais surtout de culture.

 

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.