Yacoubou Hamadou au gouvernement pour faire avancer les droits de l'homme

15/12/2008
Yacoubou Hamadou au gouvernement pour faire avancer les droits de l'homme

Le ministre des Droits de l'homme et de la Formation civique, Yacoubou Hamadou, était dimanche l'invité de la TVT. "Le Togo a fait des progrès remarquables en matière de droits de l'homme, même si du chemin reste encore à parcourir" a-t-il déclaré.  Avant de devenir membre du gouvernement, Yacoubou Hamadou était président de la Ligue togolaise des droits de l'homme (LTDH).

La reconversion politique de cet avocat avait suscité des remous au sein de la Ligue. Les critiques n'avaient pas manqué lors de sa nomination en septembre dernier."Je suppose que ceux qui me critiquent sont de bonne foi et qu'ils ont été réellement déçus par mon départ, mais je tiens à les rassurer. Si j'ai accepté d'être ministre c'est parce que je sais qu'à ce poste je pourrai mieux défendre la cause des associations de défense des droits de l'homme" a déclaré M. Yacoubou.

Le ministre a reconnu que la promotion de l'Etat de droit et de la démocratie était l'affaire de tous les citoyens. "Il faut que nous mettions la question des droits de l'homme au coeur de nos actes de tous les jours" a-t-il encore indiqué.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.