Yamgnane adepte des coups d'Etat ?

26/02/2010
Yamgnane adepte des coups d'Etat ?

Kofi Yamgnane, l’ex-secrétaire d’Etat de François Mitterrand et candidat malheureux à l’élection présidentielle togolaise avait-il sérieusement derrière la tête l’intention de renverser Faure Gnassingbé ? On a du mal à le croire et pourtant des informations troublantes circulent sur les forums, reprises vendredi par le site journaldutogo.info
De quoi s’agit-il ? Une bande de pied nickèles composée, notamment de M. Yamgnane et du capitaine Paul Barril, ancien commandant du GIGN français, puis responsable de plusieurs sociétés dans le domaine de la sécurité privée. Ses activités en Afrique et plus particulièrement au Rwanda à l'époque du génocide avaient fait l’objet de nombreuses controverses, aurait eu l’intention de renverser le chef de l’Etat et de prendre le pouvoir au Togo.
Selon ce qui semble être une transcription d’écoutes entre les deux hommes et avec un partie du commando recruté, le plan ne passait pas par un coup d’Etat militaire classique comme en Guinée ou plus récemment au Niger, mais s’apparentait à un mauvais polar dans lequel un tireur d’élite logeait une balle dans la tête du président ou alternativement détruisait sa voiture blindée avec un lance roquettes.
Cette opération devait entrainer, le cas échéant, une réaction de l’armée avec au final l’arrivée de l’homme providentiel pour sauver le Togo, Kofi Yamgnane.

Lire la transcription des conversations sur
Ici Lomé
Ou sur
Journal du Togo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).