Yamgnane, moins glamour qu’il n’y paraît

10/03/2010
Yamgnane, moins glamour qu’il n’y paraît

Kofi Yamgnane, candidat recalé à l’élection présidentielle au Togo, ne digère toujours pas son échec. Fort de ses soutiens dans les médias français, il se présente désormais comme le représentant d’une opposition martyrisée, muselée, terrorisée. Dernier exemple en date, l’interview qu’il a accordé mercredi au quotidien Le Parisien.
« Le régime réprime toute manifestation ! Les jeunes veulent en découdre car ils savent que ce qu’ils ont voté ne correspond pas aux résultats annoncés », déclare l’ancien secrétaire d’Etat de François Mitterrand qui affirme que les services de sécurité ont brûlé 6 300 PV électoraux que les militants de l’UFC et du Frac traitaient. En réalité, ils étaient occupés à confectionner de faux résultats pour tenter de démontrer une fraude à grande échelle.
Kofi Yamgnane, n’est ni un enfant de cœur, ni le sauveur du Togo. Pour s’en convaincre, il suffit de parcourir certains forums sur lesquels circulent des informations édifiantes. Celui d’Ici Lomé propose un document fort bien documenté sur les relations entre M. Yamgnane et l’ancien chef du GIGN français, Paul Barril. Les deux hommes qui caressaient le projet d’éliminer Faure Gnassingbé pour prendre le pouvoir. On y apprend également que Kofi Yamgnane entretenait d’excellentes relations avec le président Gnassingbé Eyadema dont il recevait un appui financier conséquent. Le document évoque également les rapports entre l’ancien député français et François Boko.

Bref, un portrait beaucoup moins glamour que celui proposé par la presse française.
Lire l’article sur Ici Lomé

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.