Zeus Ajavon ne se tient pas assez Droit

12/09/2012
Zeus Ajavon ne se tient pas assez Droit

Me Zeus Ajavon, coordinateur du collectif « Sauvons le Togo », qui ne manque pas une occasion de rappeler à ses sympathisants qu’il est professeur de Droit constitutionnel et avocat, appelle la population à la désobéissance civile, en brandissant l’article 150 de la constitution.

Une initiative qui n’est pas du goût de certains de ses amis. Me Dodji Apévon, président du CAR et responsable de la coalition "Arc-en-ciel" a relevé le caractère absurde de la lecture de la loi par M. Ajavon.

« L’analyse qu’en fait le CST sur le plan purement juridique pose de sérieux problèmes. En effet, l’article 150 précise qu’en cas de coup d’Etat ou de coup de force, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel aux citoyens pour rétablir la légalité constitutionnelle », rappelle Me Apevon, avant d’ajouter : « Il n’est pas dit dans la loi que chaque individu peut appeler à la désobéissance civique »

David Ihou, ancien ministre de la Santé, est encore plus sévère. «  Zeus Ajavon a lancé le mot d’ordre de la désobéissance civile et exige le départ du Président élu. Un appel qui peut lui coûter des poursuites judiciaires. Oh, mon Dieu, des avocats et des juristes qui ne savent pas lire et comprendre des articles de notre constitution, c’est grave. Et certains sont professeurs de droit à l’Université de Lomé et militants politiques. Avec eux, notre pays est mal barré !» 

Face aux critiques, Zeus Ajavon se fait désormais un peu plus discret sur la question.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.