Zunu : « Si nous ne réussissons pas, nous tomberons tous ensemble »

23/07/2012
Zunu : « Si nous ne réussissons pas, nous tomberons tous ensemble »

Après la passation de pouvoir et les honneurs militaires, le nouveau Premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, s’est exprimé lors d’une courte déclaration. L’occasion, une nouvelle fois, d’appeler au dialogue.

« Je voudrais (…) rassurer les acteurs politiques que le dialogue et la concertation sont des règles de base du fonctionnement des différents gouvernements qui travaillent sous l’autorité du chef de l’Etat », a-t-il déclaré.

Il a, par ailleurs, rendu un hommage appuyé à Gilbert Houngbo qui lui cède le fauteuil. « Je suis certain que le pays a encore besoin de vous ; je crois qu’il vous fera signe, j’en suis certain », a-t-il déclaré.

Voici des extraits de la déclaration du nouveau Premier ministre

(…) Je remercie le chef de l’Etat pour la confiance placée en moi, une confiance qui n’est pas à son premier essai, mais qui vient au moment ou notre pays doit prendre une nouvelle orientation.

J’essayerai avec le concours de l’ensemble  du gouvernement, de l’ensemble des collaborateurs et de l’ensemble du pays de mériter cette confiance qui doit se traduire par des résultats pour notre pays.

Revenant au sens de ma nomination, je tiens à rappeler les axes prioritaires que le chef de l’Etat a tracé dans la feuille de route : l’approfondissement du dialogue démocratique, le respect des règles de bonne gouvernance, la promotion d’une société internationale pacifique, la protection des citoyens contre l’insécurité et le développement de l’économie de proximité.

Je voudrais par le concours de tous et de chacun que nous réussirons à traduire en acte les actions citées. C’est de l’intérêt de notre pays, nous n’avons le choix.  

Je voudrais ensuite rassurer les acteurs politiques que le dialogue et la concertation sont des règles de base du fonctionnement des différents gouvernements qui ont travaillé sous l’autorité du chef de l’Etat.

Nous n’avons pas d’autres solutions que celle là, nous l’approfondirons de sorte que chacun se sente à l’aise dans la défense de ses convictions mais avec un objectif précis, faire de notre pays l’or de l’humanité, lui redonner le luxe.

Je voudrais demander aux togolais de comprendre qu’au delà de nos divergences, nous avons un destin commun, travailler pour le développement de notre pays, développer le pays pour l’intérêt de tous, assurer la sécurité de tous,  faciliter la vie en communauté et faire du Togo un pays envier.

Je voudrais rassurer encore une fois les togolais que nous sommes à un tournant que nous ne pouvons que réussir. Si nous ne réussissons pas, nous tomberons tous ensemble.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.