5000 interventions chirurgicales réalisées depuis 2006

20/12/2009
5000 interventions chirurgicales réalisées depuis 2006

Comment assurer des soins de qualité aux populations à la base ? Où trouver des médecins compétents et disponibles ? Ces questions préoccupent le chef de l’Etat qui a mis à la disposition de l’Association internationale des médecins pour la promotion de l’éducation et la santé en Afrique (AIMES-Afriques) des spécialistes pour réaliser des opérations foraines gratuites à travers tout le Togo.
Depuis le 15 décembre, ces médecins sont à Aného (une trentaine de km à l’Est de Lomé) où ils opèrent des patients pour des hernies, des fibromes des problèmes urologiques, notamment.
Le président Faure Gnassingbé a envoyé samedi sur place son chef de Cabinet, Edjeba Essomanam, pour encourager l’équipe chirurgicale et discuter avec les malades.
« Le chef de l’Etat m’a chargé de vous transmettre ses encouragements et ses félicitations. Il m’a aussi demandé de rassurer tous ceux qui n’ont pas la chance d’être opérés maintenant. L’équipe des médecins viendra bientôt les voir dans leurs villages pour les soigner» a déclaré M. Essomanam.
Aimes-Afrique a pour ambition de devenir le « Médecins sans frontières » du Togo, assure son animateur, Michel Kodom.
Republicofotog.com : Quel bilan faites-vous des actions menées depuis 2006 par Aimes ?
Michel Kodom : Notre but est de fournir des soins de qualité à la population rurale afin de donner la chance aux togolais où qu’ils soient de bénéficier des soins spécialisés.
Nous disposons de médecins spécialistes en gynécologie, ophtalmologie, stomatologie etc. Le chef de l’Etat a décidé de nous aider et il nous accompagne financièrement pour des campagnes itinérantes dans différentes localités du pays.
Depuis 2006, nous avons réalisé 104.000 consultations dans 148 localités et procédé à plus de 5000 interventions chirurgicales.
Il reste encore beaucoup de patients à opérer.
L’une de nos missions a aussi été d’expliquer aux malades, souvent terrorisés, qu’une opération n’a rien de dramatique. En informant le patient, on peut dédramatiser les choses et rendre l’intervention plus facile à la fois pour le chirurgien comme pour le patient.
Tous nos médecins sont recrutés au Togo ; ce sont des compétences locales que nous utilisons et nous pouvons nous réjouir des succès que nous enregistrons à travers toutes nos interventions.
Je pense qu’AIMES Afrique pourra, dans 5 ou 10 ans, faire en Afrique, ce que « Médecins sans frontières » fait dans le monde. Nous en avons les compétences.
Republicoftogo.com : Quelles sont les prochaines campagnes de votre association ?
Michel Kodom : Nous irons au mois de janvier dans la région des Savanes. En février, Aimes débutera une tournée nationale d’information sur la drogue et l’alcool en milieu scolaire. Notre ambassadeur sera le groupe Toofan.
Il est également prévu d’aller au Bénin et au Burkina pour présenter nos activités et expliquer à nos confrères sur place comment faire de la médecine foraine gratuite.

Photo: Edjeba Essomanam (à gauche) et Michel Kodom

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.