‘Aimes Afrique’ devient membre de l’ECOSOC

21/05/2013
‘Aimes Afrique’ devient membre de l’ECOSOC

‘Aimes Afrique’, l’organisation médicale humanitaire fondée il y a 8 ans au Togo par l’interniste Michel Kodom (photo), est devenue lundi membre du Conseil économique et social de l’ONU, à l’issue de la session du comité d'évaluation des ONG. 

Le Conseil économique et social, appelé communément ECOSOC, est l’organe principal de coordination des activités économiques et sociales de l’ONU. C’est l’un des six organes principaux de l’ONU.

Ses objectifs sont de promouvoir une élévation du niveau de vie, le plein emploi et le progrès économique et social, trouver des solutions aux problèmes économiques, sociaux et sanitaires internationaux, faciliter la coopération internationale dans les domaines de la culture et de l’éducation, favoriser le respect effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Aimes Afrique vient en aide aux populations les plus nécessiteuses au Togo et dans plusieurs pays de la sous-région en organisant des campagnes de médecine foraine et des interventions chirurgicales gratuites.

L’organisation a à son actif 300 missions médico-chirurgicales humanitaires dans 6 pays d’Afrique et plus de 10.000 interventions chirurgicales gratuites réalisées dans les hameaux et villages les plus reculés. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.