Aimes Afrique en Etat de siège

15/04/2011
Aimes Afrique en Etat de siège

Après avoir ouvert des représentations en Afrique, en France et bientôt aux Etats-Unis, l’ONG «Aimes Afrique» a bénéficié vendredi d’un accord de siège* au Togo. Une satisfaction pour Michel Kodom, son fondateur. Les membres de cette association assurent depuis quelques années de la médecine foraine en faveur des populations les plus défavorisées au Togo.
Pour le Dr Kodom, « Aimes-Afrique » veut  se positionner en renfort des systèmes nationaux de santé et de soins et s’appuyer sur de nouvelles stratégies qui permettent d’atteindre les OMD (objectifs du Millénaires pour le Développement).
L’ONG a à son actif, depuis sa création en 2005, 250 missions humanitaires pour un total de  10.000 patients qui ont bénéficié de soins chirurgicaux et près de  210.000 de consultations gratuites.
* Un accord de siège est un type de traité qu'une organisation internationale conclut avec un État qui l'accueille sur son territoire, afin de définir son statut juridique dans ce dernier. Il a notamment pour but de garantir l'indépendance de l'organisation et de ses agents, ce qui conduit l'État hôte à concéder des privilèges, tels que des immunités pour les agents de l'organisation, ou un statut d'extraterritorialité pour ses locaux.
En photo : Michel Kodom (à gauche) et Elliott Ohin, le chef de la diplomatie togolaise

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.