Allo Paris, ici le CHU de Lomé

14/12/2012
Allo Paris, ici le CHU de Lomé

40% des médecins togolais exercent en France. Le chiffre peut surprendre, évidemment, mais pour le responsable de l’Unité de télémédecine du CHU Campus de Lomé, Kokou Adambounou, ce vivier de spécialistes pourrait être un formidable atout pour faire avancer la médecine au Togo et offrir aux patients des soins de meilleure qualité.

Comment ? En développant justement la télémédecine.

« Grâce à cette technologie, si ces médecins ne veulent pas rentrer au pays, ils peuvent en France et contribuer à aider leurs compatriotes au Togo », suggère le Dr Adambounou.

Depuis le raccordement du Togo au câble sous-marin à fibre optique, le pays est en mesure de proposer du très haut débit, indispensable pour assurer la stabilité et la qualité des connexions vidéo et audio.

« Les compétences sont là, les infrastructures aussi. Ce qui manque, c’est la volonté politique. Il faut que les autorités sanitaires investissent dans la télémédecine. Au-delà de ses innombrables avantages, elle permettrait aussi de limiter le nombre d’évacuations sanitaires », explique Kokou Adambounou, ce vivier

Les premiers tests de télémédecine ont démarré au Togo en 2010 et sont concluants. Togo Telecom, le fournisseur d’accès, a exprimé son entière disponibilité à développer cette nouvelle forme de médecine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé. 

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.

Monter en puissance sur la répression

Coopération

Francopol, le réseau institutionnel de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) organise à Lomé une rencontre sur la lutte contre la violence faite aux femmes.