Allo Paris, ici le CHU de Lomé

14/12/2012
Allo Paris, ici le CHU de Lomé

40% des médecins togolais exercent en France. Le chiffre peut surprendre, évidemment, mais pour le responsable de l’Unité de télémédecine du CHU Campus de Lomé, Kokou Adambounou, ce vivier de spécialistes pourrait être un formidable atout pour faire avancer la médecine au Togo et offrir aux patients des soins de meilleure qualité.

Comment ? En développant justement la télémédecine.

« Grâce à cette technologie, si ces médecins ne veulent pas rentrer au pays, ils peuvent en France et contribuer à aider leurs compatriotes au Togo », suggère le Dr Adambounou.

Depuis le raccordement du Togo au câble sous-marin à fibre optique, le pays est en mesure de proposer du très haut débit, indispensable pour assurer la stabilité et la qualité des connexions vidéo et audio.

« Les compétences sont là, les infrastructures aussi. Ce qui manque, c’est la volonté politique. Il faut que les autorités sanitaires investissent dans la télémédecine. Au-delà de ses innombrables avantages, elle permettrait aussi de limiter le nombre d’évacuations sanitaires », explique Kokou Adambounou, ce vivier

Les premiers tests de télémédecine ont démarré au Togo en 2010 et sont concluants. Togo Telecom, le fournisseur d’accès, a exprimé son entière disponibilité à développer cette nouvelle forme de médecine.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tous mobilisés contre les changements climatiques

Environnement

La Semaine de la diplomatie climatique se déroule du 24 au 30 septembre avec de nombreuses conférences, débats, projection de films.

ACP-UE : début des négociations le 1er octobre

Coopération

Le Groupe central de négociation chargé de préparer les prochaines discussions avec l’UE pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche à New-York.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.