« Ce n'est pas encore le coma ! »

31/07/2007
« Ce n'est pas encore le coma ! »

Le Togo pourra contracter prochainement un prêt d'environ 10 milliards de francs CFA pour renforcer son système de santé éprouvé par de graves difficultés depuis plusieurs années, a laissé entendre dimanche le ministre de la Santé publique, le Professeur Charles Kondi Agba, invité au « Plateau de la Semaine », une émission de débats de la télévision nationale (TVT).

"L'année dernière, nous avons fini d'utiliser un prêt de la Banque Islamique de Développement (BID) et nous avons pu construire 73 nouveaux centres", a indiqué le ministre qui annonce que son pays aura à solliciter prochainement un nouveau prêt d'environ 10 milliards CFA pour le renforcement du système médical."Nous nous apprêtons à obtenir nouveau prêt de la même Banque pour construire 34 autres centres et les équiper", a-t-il précisé.

Le ministre de la Santé s'est plaint de l'absence de personnel de santé et de la nécessité de procéder à de la formation et au recrutement de personnel soignant.

Les derniers recrutements dans ce secteur remontent à 2002.

Malgré les problèmes, le ministre Agba, estime que « c'est trop dire qu'au Togo la Santé est dans un coma profond".

© Xinhua, accord spécial avec republicoftogo.com

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.