Conférence à Tunis sur le financement de la santé

04/07/2012
Conférence à Tunis sur le financement de la santé

Le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor (photo), et celui de la Santé, Charles Kondi Agba, participent depuis mercredi à Tunis à une conférence ministérielle de haut niveau sur le financement de la santé, organisée par la Banque africaine de développement (BAD), l'Union africaine, la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique et les HHA (Harmonization for Health in Africa mechanism).

Cette réunion devra rappeler la nécessité de tirer le meilleur parti des ressources disponibles pour accélérer les progrès vers les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) relatifs à la santé, et au-delà.

« Investir dans la santé est vital pour la croissance durable et inclusive en Afrique. Ces investissements doivent s’opérer de manière à faire le meilleur usage des ressources dans le contexte de la bonne gouvernance et du renforcement de la reddition de comptes », souligne M. Ayassor.

Selon les estimations du Rapport 2010 sur la santé dans le monde, 20 à 40% de toutes les dépenses de santé à travers le monde sont gaspillées par l'inefficacité. En outre, plus de la moitié de l’ensemble des dépenses de santé sont payées par les ménages africains, ce qui paupérise encore plus les plus déshérités. 

Les ministres des Finances et de la Santé partagent donc l'objectif commun de rechercher la maximisation de l’utilisation de l'argent dépensé sur les services de santé. La conférence de Tunis vise à créer une compréhension partagée des causes de l’inefficacité et des inégalités observées dans le financement de la santé. Elle entend également obtenir un consensus sur les mesures correctives à envisager.

Les principaux thèmes de la conférence comprennent la planification et la budgétisation axées sur les résultats, l'amélioration de la performance, l'assurance maladie, le financement pour les résultats, ainsi que la soutenabilité des programmes liés au VIH/sida, sans oublier la santé maternelle et infantile.

Le Togo a lancé il y a plusieurs années déjà, une modernisation de son système de santé. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.