Conférence régionale à Lomé

19/02/2013
Conférence régionale à Lomé

La 20e conférence régionale Afrique de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) s’est ouverte mardi à Lomé

La nécessité de combattre les maladies animales au niveau mondial a conduit à la création de l'Office international des épizooties grâce à l'accord international signé le 25 janvier 1924. En mai 2003, l'Office est devenu l'Organisation mondiale de la santé animale mais a gardé son acronyme historique OIE.

Cette structure  intergouvernementale est chargée d'améliorer la santé animale dans le monde.

Les délégués mardi à Lomé

Les normes établies par l’Organisation sont reconnues comme références mondiales par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). L’OIE compte 178 pays membres, dont le Togo, et dispose de représentations régionales sur tous les continents.

Les travaux ont été ouverts par le ministre de la Santé, Charles Kondi Agba, son collègue de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, et de la Planification Kokou Semodji, et par la présidente de l’organisation, Dr Karin Schwabenbauer (photo).

Thème de la rencontre, « Promouvoir le commerce international interafricain des animaux et des produits d’origine animale ». Elle doit permettre d’harmonier les questions zoo-sanitaires dans la région et de formuler des recommandations qui seront présentées lors de la prochaine Assemblée mondiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions.