Conférence régionale à Lomé

19/02/2013
Conférence régionale à Lomé

La 20e conférence régionale Afrique de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) s’est ouverte mardi à Lomé

La nécessité de combattre les maladies animales au niveau mondial a conduit à la création de l'Office international des épizooties grâce à l'accord international signé le 25 janvier 1924. En mai 2003, l'Office est devenu l'Organisation mondiale de la santé animale mais a gardé son acronyme historique OIE.

Cette structure  intergouvernementale est chargée d'améliorer la santé animale dans le monde.

Les délégués mardi à Lomé

Les normes établies par l’Organisation sont reconnues comme références mondiales par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). L’OIE compte 178 pays membres, dont le Togo, et dispose de représentations régionales sur tous les continents.

Les travaux ont été ouverts par le ministre de la Santé, Charles Kondi Agba, son collègue de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, et de la Planification Kokou Semodji, et par la présidente de l’organisation, Dr Karin Schwabenbauer (photo).

Thème de la rencontre, « Promouvoir le commerce international interafricain des animaux et des produits d’origine animale ». Elle doit permettre d’harmonier les questions zoo-sanitaires dans la région et de formuler des recommandations qui seront présentées lors de la prochaine Assemblée mondiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le chasseur de cocaïne en escale à Lomé

Coopération

La frégate Ventôse de la Marine française a accosté mercredi au port de Lomé. Elle effectue des exercices dans la région du Golfe de Guinée.

Adebayor pense que c’est encore jouable

Sport

Tchanilé Tchakala, le sélectionneur des Eperviers a expliqué les raisons de la défaite du Togo face au Ghana hier à Lomé.

Un camp pour les futurs geeks

Tech & Web

L’ambassade des Etats-Unis au Togo organise du 9 au 13 septembre le ‘Female TechCamp’.

Prévisions inquiétantes

Santé

Selon une étude du site spécialisé ‘eLIFE’, le virus Ebola risque de se propager à d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, dont le Togo.