Contrefaçons : la Chine commence à sévir

15/12/2013
Contrefaçons : la Chine commence à sévir

Une grande partie des médicaments contrefaits vendus au Togo provient de Chine. Les autorités de Beijing n’ont jamais été très actives pour pourchasser les trafiquants et procéder à la fermeture des centres de production.

Les choses semblent heureusement changer.

Plus de 1300 personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une opération menée à l'échelle nationale contre la contrefaçon dans le secteur pharmaceutique, a annoncé dimanche l'agence de presse Chine nouvelle. Depuis juin, 140 sites internet illégaux et pharmacies en ligne ont été fermés.

Les médicaments contrefaits et les neuf tonnes de matières premières saisis dans le cadre de cette opération totalisent 2,2 milliards de yuans (263 millions d'euros), précise Chine nouvelle, citant le ministère de la Sécurité publique.

Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé en juillet le lancement d'une campagne de six mois contre la vente de médicaments contrefaits.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !