Contrefaçons : les pharmaciens se mobilisent

17/05/2010
Contrefaçons : les pharmaciens se mobilisent

L’un des thèmes qui sera évoqué à partir de lundi à Genève lors de l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est celui de la contrefaçon de médicaments. Un phénomène en pleine expansion au Togo et en Afrique.
Le Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Togo, présidé par Innocent Kpeto, est également préoccupé par cette question qui met en péril la santé des patients et celle des officines.
Les contrefaçons, que l’on trouve sur les marchés et dans certaines pharmacies, sont parfaites; même emballage, même logo. Seul le contenu diffère de l'original. Les comprimés sont la plupart du temps inopérants en raison de leur composition et donc dangereux pour la santé.
"Qu'on ne me dise pas qu'il ne s'agit pas d'un crime!", avait lancé l'ancien président français Jacques Chirac lors de son appel de Cotonou en octobre 2009 en s'appuyant sur des données alarmantes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS): un médicament sur 4 est faux dans les pays en développement et 200.000 décès pourraient être évités chaque année si les médicaments prescrits contre le paludisme étaient conformes à la réglementation et capables de traiter réellement la maladie.
Republicoftogo.com : Que faire face à ce fléau ?
Innocent Kpeto : C’est pour nous une véritable préoccupation. Heureusement, nous sommes soutenus au plus haut niveau de l’Etat.
Pour preuve, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a signé l’appel de Cotonou.
La contrefaçon est un danger pour tout le monde ; elle peut mettre en péril la vie des patients.
Les malades doivent comprendre cela. Il faut absolument faire confiance aux professionnels de santé, c’est à dire les médecins et les pharmaciens.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.