Corridor sanitaire

16/08/2017
Corridor sanitaire

Les participants mercredi à Lomé

Cinq pays du corridor Abidjan-Lagos (Côte d’Ivoire, Nigeria, Bénin, Ghana et Togo) discutent depuis mercredi à Lomé sur les moyens de mettre en œuvre un dispositif de surveillance et de riposte aux maladies épidémiologiques (Ebola, méningites, Lassa …).

‘Nous sommes réunis pendant trois jours pour partager nos données frontalières. Chaque pays a identifié une ou deux maladies potentiellement dangereuses. Reste à réfléchir à des actions concertées et solidaires’, a indiqué Idrissa Koné, le secrétaire exécutif de l’Organisation du corridor Abidjan-Lagos (OCAL).

M. Koné souhaite créer une cellule sous- régionale de surveillance. 

Bonne idée, estime Lucile Imboua, le représentante de l’OMS au Togo, à condition que la surveillance soit rigoureuse aux frontières qui enregistrent des flux  migratoires importants.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.