Course contre la montre

30/09/2009
Course contre la montre

En Afrique subsaharienne, où vivent deux tiers des séropositifs, le virus du sida progresse toujours deux fois plus vite que le nombre de patients sous traitement antirétroviraux (ARV), ont déploré mercredi des responsables des Nations unies. Des progrès considérables y ont été réalisés dans l'accès aux traitements avec près de 2,9 millions de personnes sous ARV en 2008 contre 2,1 millions en 2007 (+39%), selon un rapport conjoint de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), du Fonds pour l'enfance (Unicef) et de l'Onusida.

Mais "le nombre de nouvelles infections dans la région augmente deux fois plus rapidement que celui des personnes sous traitement", a remarqué Mark Stirling, directeur régional de l'Onusida, lors d'une conférence de presse à Johannesburg.Cet écart pose un problème de financement et menace la viabilité même des programmes de distribution d'ARV. "Avec ces taux de progression, il devient impossible d'imaginer que chaque pays puisse distribuer gratuitement des médicaments à tous les malades", a estimé Stella Anyangwe, responsable de l'OMS en Afrique du Sud.

La plupart des gouvernements africains ont pris conscience de l'importance des programmes de prévention, mais il manque encore une volonté politique pour les appliquer sur le terrain, selon M. Stirling.

Pour lui, il n'y a pas assez de discussion sur les facteurs sociaux qui favorisent les nouvelles infections, notamment sur la question des violences sexuelles ou des relations entre des hommes âgés et des jeunes filles.

"On a vraiment besoin d'une transformation sociale, or pour l'instant il n'y a pas de mouvement. Il faut plus de volontarisme des hommes politiques, des leaders traditionnels et dans les communautés", a-t-il dit.

Rappelons que le Togo a introduit il y a quelques mois la gratuité des traitements ARV.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.