Course contre la montre

30/09/2009
Course contre la montre

En Afrique subsaharienne, où vivent deux tiers des séropositifs, le virus du sida progresse toujours deux fois plus vite que le nombre de patients sous traitement antirétroviraux (ARV), ont déploré mercredi des responsables des Nations unies. Des progrès considérables y ont été réalisés dans l'accès aux traitements avec près de 2,9 millions de personnes sous ARV en 2008 contre 2,1 millions en 2007 (+39%), selon un rapport conjoint de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), du Fonds pour l'enfance (Unicef) et de l'Onusida.

Mais "le nombre de nouvelles infections dans la région augmente deux fois plus rapidement que celui des personnes sous traitement", a remarqué Mark Stirling, directeur régional de l'Onusida, lors d'une conférence de presse à Johannesburg.Cet écart pose un problème de financement et menace la viabilité même des programmes de distribution d'ARV. "Avec ces taux de progression, il devient impossible d'imaginer que chaque pays puisse distribuer gratuitement des médicaments à tous les malades", a estimé Stella Anyangwe, responsable de l'OMS en Afrique du Sud.

La plupart des gouvernements africains ont pris conscience de l'importance des programmes de prévention, mais il manque encore une volonté politique pour les appliquer sur le terrain, selon M. Stirling.

Pour lui, il n'y a pas assez de discussion sur les facteurs sociaux qui favorisent les nouvelles infections, notamment sur la question des violences sexuelles ou des relations entre des hommes âgés et des jeunes filles.

"On a vraiment besoin d'une transformation sociale, or pour l'instant il n'y a pas de mouvement. Il faut plus de volontarisme des hommes politiques, des leaders traditionnels et dans les communautés", a-t-il dit.

Rappelons que le Togo a introduit il y a quelques mois la gratuité des traitements ARV.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.