Deux cas de méningite détectés

14/01/2008
Deux cas de méningite détectés

Les responsables de la section épidémiologie du Togo ont confirmé samedi la découverte en début de semaine de deux cas de méningite, se voulant toutefois rassurant. Selon eux, le début de la saison sèche favorise traditionnellement la propagation qui reste très limitée. Quatorze pays d'Afrique, dont le Togo, sont menacés par une épidémie "qui pourrait être la pire des dix dernières années", a averti fin décembre la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

"Les premiers signes d'une épidémie pourraient se manifester dès février-mars 2008", selon la Fédération.Les pays menacés sont, outre le Togo, l'Ethiopie, le Kenya, le Soudan, l'Ouganda, le Burkina-Faso, la République démocratique du Congo, le Niger, le Mali, le Tchad, le Nigeria, la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Bénin, précise l'organisation humanitaire basée à Genève.

"La méningite est une maladie difficile à détecter car les premiers symptômes, comme les maux de tête ou la fièvre, sont similaires à ceux d'autres maladies", a souligné la Fédération.

"C'est pourquoi il faut absolument sensibiliser les populations susceptibles d'être touchées afin qu'elles soient prêtes au cas où une épidémie se déclare", a expliqué Encho Gospodinov, un responsable de la Fédération internationale.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.