Dire non à la discrimination

28/11/2014
Dire non à la discrimination

Taux de prévalence de 2,3%

Le Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (CNLS/IST) et le Système des Nations Unies au Togo vont lancer une campagne à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida qui aura lieu le 1er décembre.

1,2 millions de préservatifs masculins et féminins seront distribués gratuitement et 3000 personnes bénéficieront d’un test de dépistage. L’opération se déroulera dans 4 préfectures : Blitta, Sotouboua, Tchamba et Tchaoudjo.

Les partenaires de l’opération veulent également lutter contre la discrimination dont sont victimes les malades.

‘2 personnes sur 5 vivant avec le VIH ont fait l’objet de discrimination cette année de la part de l’entourage familial, professionnel, dans les églises et dans les hôpitaux. La conséquence, c’est que les malades culpabilisent’, explique Vincent Pitché, responsable du CNL/IST.

Au Togo, le taux de prévalence du sida dans la population générale est de 2,3%. Les plus touchés sont les prostituées (13,5%), les homosexuels (19,6%) et les toxicomanes (5%) 

Les femmes sont deux fois plus infectées que les hommes (1,7%).

35.000 personnes bénéficient d’un traitement par ARV (anti rétro viraux). 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.