Discrimination négative

17/11/2010
 Discrimination négative

Les universités de médecine du Québec refusent systématiquement de recruter des médecins étrangers. C’est la conclusion d’un rapport publié mardi par la Commission des droits de la personne du Québec.
Les universités n’acceptent pas des médecins formés à l’étranger dont les diplômes sont pourtant reconnus par le Collège des médecins du Québec alors que 255 postes d’enseignants n’ont pas été pourvus.
Au Québec, seulement 7% des médecins sont étrangers contre 20% dans l’Ontario et même 40% dans le Manitoba », explique Gaétan Cousineau, le président de la Commission auteur du rapport.
Une discrimination dont se dit victime le Dr Comlan Amouzou, originaire du Togo, et qui a travaillé pendant 8 ans aux services des urgences d’un grand hôpital français avant de tenter sa chance au Canada.
Il a pris la tête à Montréal d’une coalition de médecins étrangers qui milite pour plus de justice et préside l'association "Médecins d'ailleurs".
« Les médecins sont très bien payés ici et les gens ici ne veulent pas voir des étrangers gagner aussi bien alors ils donnent de fausses raisons en disant que nous sommes mal formés et incompétents, et cela dure depuis des années », souligne Comlan Amouzou.

Le site Médecins d’ailleurs

Informations complémentaires

Recommandations de la Commission.pdf 80,34 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.